Une semaine parmi d’autres…

29fece824b23d141e6b7acaee3ab8162

Report de ma semaine dernière.

Lundi
Je discute avec ma grand-mère, 70 ans et des brouettes, reconnue pour sa liberté de parole et d’actes, qui m’avoue avoir encore une vie sexuelle très épanouie. Elle rajoute que sa dernière relation l’a conduite à s’exclamer  « C’est délicieux, bébé ! ». Je ne demandais pas à en savoir tant, mais quand je pense que ma dernière partie de pattes en l’air s’est terminée par les mots « T’en es où ? », « Ne te sens pas émasculé »,  et « Tu sens cette bonne odeur de pizza ? », ça m’a fait un peu réfléchir sur le sens de ma vie.

Mardi
Ma sœur m’apprend que ma nièce de 2 ans et demi avait reçu un bouquet de fleurs pour la Saint-Valentin. Ce jour-là, j’ai acheté de l’Ajax Fête des fleurs. La vie est une chienne (et j’aime pas jouer à la baballe) !

Mercredi
En mode « Moi, moi, moi », questions : « pour quoi suis-je faite ? », « Pourquoi Dieu m’a créée ? ». Après trois verres de pina Colada et un Bailey’s, une voie s’ouvre à moi : je suis faite pour être mère.

Jeudi
En fait, j’ai un gros doute sur ma réflexion de la veille. Je ne suis pas du tout née pour être mère. Pourtant, je le sais, mener ce genre introspection m’a conduit plus d’une fois dans l’erreur. A 7 ans, je pensais être faite pour être banquière parce que j’adorais renifler les billets. Depuis, j’ai appris à lire les études bactériologiques… A 14 ans, je voulais être poète. Mes « œuvres » sont aujourd’hui bouclées dans un vieux placard dont je suis la seule à détenir la clé pour le bien-être littéraire de tous. Enfin à 16 ans, j’ai opté pour les mèches rouges que j’ai gardées pendant trois ans. TROIS ANS ! Je pensais que j’étais juste parfaite avec. Les photos de l’époque sont de terribles révélateurs de la vérité.

Note pour plus tard : mettre les photos avec les poèmes est une sage décision.

Vendredi
Je constate que pour Grazia, le sein est avant tout un téton qu’il faut flouter pour ne pas heurter les sensibilités des femmes qui lisent le magazine et qui n’en ont peut-être jamais vu. S’ils veulent…

photo
Cela dit, dans cette même approche puritaine, je flouterais bien les gros seins des femmes qui allaitent leur gosse dans les restos, mais il paraît que cette échange de fluides (lait contre salive, what that deal ?) est la plus belle chose au monde. No comment.

Samedi
Ma mère me presse de vite conclure mon appel téléphonique car elle passe une soirée très romantique avec mon père . « Ca nous était pas arrivés depuis un bon moment. Alors ça serait bien que tu laisses vivre notre vie de couple. Nous ne sommes pas que des parents », me dit-elle en gloussant entre deux mots et une gorgée de ce que je suppose être du vin.
Je reçois en parallèle un SMS de mon père : »Merci pour le Xanax ».

Dimanche
Je réfléchis à mon épitaphe et conclue que « N’était probablement pas une sociopathe » est ce qui me correspondrait le plus.

Publicités