Réflexion sur la Saint Valentin

iFItb4cvFM3WM

Voilà amies célibataires, dans une poignée de jours, nous serons à ce jour parfait où l’on se sent comme une merde : le 14 février.

En général, je passe la Saint-Valentin avec mes copines. Non pas parce que j’ai dans l’espoir de pouvoir m’essayer à des amours saphiques (quoi que l’on ne peut présager de rien), mais je sais que si je reste seule, je vais finir recroquevillée dans une couette devant une rediff des portraits des agriculteurs de l’Amour est dans le pré en envisageant très sérieusement d’écrire un courrier enflammé à un éleveur de cochons. C’est moche comme perspective… Bref.

Mais pourquoi tout le monde a-t-il peur de se retrouver seul à la Saint-Valentin alors qu’en réfléchissant bien, je pense que le pire est lorsque l’on est en couple ? Sachez, peut-être à votre grand étonnement que j’ai déjà été en couple à cette période de l’année, je sais donc de quoi je parle.

Tenez, prenez un couple lambda avec à chaque 14 février le mec qui balance : « Chérie, tu veux VRAIMENT fêter ce machin commercial ? » avant de se mettre un doigt dans la gorge pour faire semblant de vomir. La fille, de suite, commence à se poser des questions sur la profondeur de ses sentiments, s’ils sont vraiment sur la même longueur d’ondes et tout un tas de conneries sur la force de leur couple.

Mais il faut bien comprendre que la plupart des hommes ne détestent pas la Saint Valentin et ses ronrons romantiques. Ils sont même certains d’une chose : c’est le seul jour où nous sommes réellement disposées à mettre des sous-vêtements de pute au lieu de nos éternels pyjamas Hello Kitty déformés.

La vraie raison pour laquelle ils ont quelques aversions pour la fête des amoureux est que rien de ce qu’ils vont faire pour nous ne sera assez bien dans le sens où nos attentes ne sont pas fondées sur la vraie vie, mais sur des passages de films dégoulinants de mièvreries.

Peu importe si les mecs essaient de se montrer à notre écoute car on se prépare à être déçues. Et on l’est ! On les regarde s’enfoncer dans leur tentative désespérée d’essayer de nous faire plaisir avec des bouquets de fleurs qui pourrissent en trois jours, des chocolats qui ont pris la chaleur, des poèmes à notre gloire dont on suppose que le nègre est un ado de 5ème tant la rime en LOL est pitoyable. C’est triste à voir…

Vraiment, la Saint-Valentin n’est une chance pour personne même si évidemment je préfèrerais manger du mauvais foie gras dans un resto en tête à tête avec un homme que j’aime plutôt que de tuer les puces du chat à la pince à épiler.

Mais il n’est pas facile de trouver un mec avec lequel on est prête à s’engager même si le brave type en question à l’air normal et qu’il a beaucoup de cheveux.Mais je suis sûre d’une chose, c’est que je préfère être seule plutôt qu’avec quelqu’un dont le cabriolet est en leasing ou qui a songé à s’inscrire à la Belle et ses Princes. Question d’importance car il est bien évidemment qu’il m’est impossible de construire une histoire d’amour avec un mec qui a auditionné pour une telle émission… et qui n’a pas été pris !

Alors, vaut-il mieux rester seule à la Saint-Valentin ou faire semblant d’être heureuse avec un loser ? Je ne peux pas honnêtement le dire. Mieux vaut demander son avis à Beyoncé.

Publicités