Ce qui s’est passé en 2013 reste en 2013 !

Si vous exportez tout ça en 2014, une malédiction terrible s’abattra sur vous et votre descendance et vos chats et votre cellulite. Alors gaffe !

  1. Le twerkmiley-twerk

OK, on a tous fait ça au moins une fois devant le miroir pour voir si nos fesses bloblottaient suffisamment pour exciter les hommes de passage… même si le seul mâle présent était le chat qui a préféré fuir devant le massacre chorégraphique.
Un petit conseil en passant : Si on veut vraiment voir comment ça fait quand on twerke, on le fait généralement devant les miroirs en triptyque des cabines d’essayage de chez H&M qui offrent une vision 3D de notre corps (en plus de l’amincir, ce qui n’est pas dénué d’intérêt).

Bref, tout cela pour dire que si on peut pardonner le fait de « tenter l’expérience » attirées par la fougueuse Miley Cyrus, par contre, je suis pour la sentence quand la mise en pratique du twerking 1. est publique 2. fait l’objet d’une ou plusieurs récidives. Alors, la prochaine fois, je vous préviens, on vous oblige à adopter un chaton myopathe ou à porter des Scholl toute votre vie. Vous allez moins faire les malignes !

  1. YOLO (You Only Live Once)

YOLO_c26b1f_3988012

En 2013 cela faisait assez fun jusqu’à ce que la dramatique série au titre éponyme – jouée par des acteurs certainement repérés sur le casting de Dulcolax – fasse son apparition sur W9. Malgré cela, nombre d’entre vous ont continué à dire YOLO croyant peut-être faire « djeun’s » ou « dans le coup » car je vous vois mal dire ça pour révéler que vous êtes un blaireau même si dans la vie, beaucoup de choses m’étonnent.

Il est donc temps d’arrêter de dire ce YOLO qui sert surtout d’excuse pour tous les excès et autres conneries que l’on peut faire… pas forcément es plus drôles cela dit en passant : « Je suis bourré et je conduis ? YOLO ! », « Une capote ? On s’en fout. YOLO ! », « De la meth ? Mais YOLO (injecte, mais fais doucement parce que j’ai peur  des piqûres) ! ».
Vous n’avez plus 15 ans et je suis persuadée que vous n’avez pas le QI d’une moule qui a arrêté ses études en CM1, donc STOP !

  1. Over-shared votre vie sur les réseaux sociaux

609

Combien de fois faut-il le dire : vos pieds sur le sable, vos bébés craspougnes, vos « A midi, c’est confit ! », on s’en contre-balance.
Je sais bien que votre vie n’est extraordinaire que sur Facebook et Instagram et que cela vous ferez plaisir de savoir que quelque part, quelqu’un aimerait être vous.

Pour ma part, vous ne me faites pas rêver. Rihanna oui. J’aimerais être Rihanna. Parce qu’une fille aussi bien fringuée (enfin parfois), talentueuse, bien roulée et qui tient aussi bien la route même à 12 gr, pour moi, c’est un modèle de conduite !

  1. Mettre des leggings avec un tee-shirt minusculeleopard+pants.+founds+this+on+memebase.+credz+to+MrGweiloHK+made+me_a09593_4134384

Je ne vais pas développer plus que ça cette tendance fashion pitoyable qui vous a plutôt fait ressembler à une paupiette mal saucissonnée qu’à Alexa Chung. On a tous droit de faire des erreurs – même si celle-là franchement, il aurait fallu que vous vous appeliez Gilbert Montagné pour ne pas vous en rendre compte -, le tout est de ne pas recommencer. Comme pour le twerk.

  1. Le Selfie

 65784

Le selfie prend beaucoup de formes : helfie (Instagram de ses cheveux), belfie (instagram de son cul), duckfacefie (Instagram de vous faisant une tronche de canard), delfie (Instagram de vous plein comme une bourriche d’huîtres)…La tendance actuelle, c’est de se prendre en photo avec un air innocent et les yeux bien écarquillés genre « Oops, je suis étonnée ». Moi, j’appelle cela le Meroufie, comprendre autoportrait en mode « Regardez comme je fais bien le mérou » (même Némo se bouffe les nageoires de vous voir faire).
Si l’autoportrait est une forme artistique pratiquée par les plus grands (Van Gogh, Warhol…), je trouve qu’il est assez moche de nous imposer votre crise de narcissisme. Perso, je préfère encore vos Instagram de chatons. Eux au moins sont vraiment mignons.

 

Publicités