Réponse dans le texte : le mec du site de rencontre

9b4b6df26927146bc477a298bfeb1024

J’ai dû m’inscrire dernièrement sur un réseau de rencontres en ligne. Pas pour moi, pour une copine, je n’en suis pas encore là (quoique…). Le problème, c’est que depuis, je reçois de drôles de mails auxquels je me sens un peu obligée de répondre… en bleu dans le texte !

Hey Brittany !
Hey heu…machin !

Salut, comment vas-tu ?
Quand tu écris « comment vas-tu ? », tu souhaites avoir état de mon dernier check-up, résultats de mon bilan sanguin à l’appui histoire de t’assurer que tu ne dragues ni cancéreuse, ni une porteuse d’herpès, ou c’est juste que tu n’avais pas d’inspiration pour introduire la conversation ?

J’ai trouvé ta photo super. Mais franchement, tu es trop belle pour être ici. Je suppose que tu dois avoir des hordes de mecs qui te courent derrière.
T’as oublié de mentionner mon père qui a volé les étoiles dans le ciel pour les mettre dans mes yeux ou encore l’oscar que mériterait ma mère pour avoir mis au monde la plus belle chose que tu n’aies jamais vu.

Mais je vois que j’ai oublié de me présenter. Perspicace.

Mon nom est Steven. J’ai 31 ans. J’aime sortir avec mes potes (ah…), la bière (ah…), regarder des tournois de golf à la télé (ah…), Dave (ouche !) et l’aviron (ah…).

Je suis allergique aux chats mais pas aux chattes (ahaha, j’adore aussi les blagues).
Tu devrais plutôt adorer les BONNES blagues.

Ne va cependant pas croire que je suis un bisounours qui trouve tout ce qui l’entoure est merveilleux.
Je te rassure de suite, je ne crois rien du tout et surtout pas que tu sois un Bisounours voire un mec bien.

Je déteste mon travail (je suis agent d’assurance), ma mère, les très gros livres et les choux de Bruxelles.
C’est bien… ou pas. J’ai pas d’avis.

Mais j’aimerais en savoir plus sur toi parce qu’à la lecture de ton profil, je n’arrive pas à me faire une opinion. Pas que je ne te crois pas quand tu dis que tu as déjà été mannequin (si, une fois. Pour des cheveux. J’avais 8 ans) ou tu as déjà sauvé des lépreux (en tout cas, j’en ai eu l’envie. J’avais 8 aussi), mais je pense que ces éléments ne constituent pas une personne.

Cela serait vraiment sympa que l’on puisse s’organiser un petit rendez-vous dans un bar.

On pourrait parler pour commencer de littérature ou de Ryan Gosling ou de sous-vêtements (au passage, tu fais quel bonnet ?). Et puis, on pourrait parler domination ou sodomie. Ce ne sont que des exemples.
Je vois que tu choisis tes exemples avec soin. Tu me sembles très raffiné comme garçon. Peut-être un peu trop pour moi. J’hésite à poursuivre la lecture de ton mail…

J’aimerais également savoir si tu subviens financièrement à tes besoins et aussi, juste comme ça : tu tombes facilement enceinte ?
Et toi, t’as pensé à une vasectomie ? Je crois qu’il n’y a pas d’avenir pour l’humanité si un jour tu te reproduis.

Pour finir, j’aimerais savoir si je peux t’envoyer des fleurs à ton adresse personnelle uniquement.
Tu sais que c’est le genre de questions que poserait un psychopathe ? Remarque, je pense que tu n’es pas loin de l’être ou tout du moins que cela pourrait être ta voie de reconvertion si tu n’arrives pas à pécho (ce qui risque fort d’être le cas).

Voili, voilou (Chapi chapo ?). Si tu souhaites parler à un mec bien doté du cerveau et d’ailleurs (héhéhé… j’aime bien les sous-entendus aussi), contacte-moi.
Non.

Allez, à plus dans l’bus,
Non plus.

Steven

PS : Dernière question : est-ce que tu as eu le chikungunya ?
Mais t’es relou jusqu’au bout toi !

Publicités