Hossegor, j’adore !

Et je ne dis pas ça parce que c’est en cette illustre place que j’ai dit « non » à Kelly Slater et que de fait, je dépose chaque année des glaïeuls sur le moulage de son pied.

Inclus dans ce moulage de nombreuses traces de mon ADN (provenance salivaire essentiellement)

Inclus dans ce moulage de nombreuses traces de mon ADN (provenance salivaire essentiellement)

Non, je dis ça parce qu’à chaque fois que je m’y rends, j’entends le son des Red Hot ou des Offspring (on laisse les Beach Boys aux biarrots), je sens l’odeur de transpiration issue de la macération collective de la veille qui s’émane de la festive Place des Landais, je vois au loin ces vagues dans lesquelles je m’ébroue avec joie et dont je ressors avec une culotte de 3 kilos de sable que je conserve  ensuite bien précieusement dans des sacs à congel’, je me rappelle ces moments de fête dont je n’ai absolument aucun souvenir (comprenne qui pourra).

Alors, pour vous donner envie de peut-être m’y rejoindre l’été prochain, voici un extrait en image d’une semaine à Hossegor.

L’hötel.

Le prix de la chambre comprend la déco années 80. Il se dit que Kelly Slater y aurait forniqué (à confirmer).

Le prix de la chambre comprend la déco années 80. Il se murmure que Kelly Slater y aurait dormi, dans la même chambre que moi (mais pas en même temps).

La plage.

britbritcherie0

OK, j’avoue, c’est pas tout à fait ça. Ceci est en fait un bassin à loutres.

britbritcherie4

Voilà, c’est plutôt ça : du sable, de l’eau… Je précise que mon ombre n’est pas fournie avec.

britbritcherie8

Drapeau bleu indiquant la direction pour aller pécho du surfeur.

britbritcherie10

Zone dangereuse. On y trouve notamment de nombreuses familles avec des parasols, des glacières et des enfants qui courent autour des serviettes.

Le farniente.

Vue de gauche

Vue de gauche

britbritcherie11

Vue de droite

britbritcherie2

Vue d’en bas mais qui regarde vers le haut

Les bouquins que l’on prend enfin le temps de lire (envoyés par les attachés de presse qui ont un sens inné pour cibler les destinataires).

britbritcherie19
britbritcherie18

Biba et son excellente chronique, magistralement écrite par une fille extraordinaire (suivez mon regard qui me regarde !)

Mais quel talent !

Mais quel talent !

Les curiosités locales.

britbritcherie24

Pompes sans essence.

britbritcherie26

Trace de vie extra-terrestre

britbritcherie32

Adolescents junkies

britbritcherie31

Mammifères bronzant à côté du mur à pipi des chiens

Street art culturel

Street art culturel

Les rencontres. Le partage. La joie. En un mot : la réhydratation.

Récemment mis à jour

En bref, et au risque de me répéter, je « the voice » Hossegor.

britbritcherie14

Publicités