Ex-File #2 : « J’ai espionné le profil Facebook de mon ex »

fille ordinateur

Je sais qu’il ne faut absolument pas faire ça. Je sais que ce n’est pas bon pour mon équilibre émotionnel. Je sais que cela veut dire beaucoup plus de choses que cela n’en a l’air. Je sais que c’est la preuve que, dans ma tête, rien n’est vraiment fini, que je vis dans le passé et l’illusion d’un possible retour en arrière qui serait de toute manière une catastrophe annoncée. Je sais que cela fait maintenant plus de 2 ans. Mais voilà, il est 21 heures et 49 minutes et je suis en train d’ausculter à la loupe le profil Facebook de mon ex.

  • Photo de profil

Je ne veux pas dire, mais quand je suis sortie avec lui, c’était une espèce de bombasse charismatique avec deux yeux (et quels yeux !). Deux mois après le début de notre relation, la bombasse s’était transformée en mec sympa dont le physique se tenait pas trop mal. Trois mois encore après, et l’état de séparation prononcé, force était de constater qu’au Grand Concours des nouveaux Ex, il aurait tout juste obtenu la mention « Passable ».
Vu le rythme de décomposition de son organisme, il ne m’étonne qu’à moitié qu’aujourd’hui il ne ressemble à rien. A noter qu’au niveau de la ride du lion, Monsieur semble avoir été sculpté avec un burin datant du paléolithique supérieur.

Alors que moi, moi… Et ben, c’est tout le contraire. Je m’arrange. Vraiment. Super bien en plus. Limite je me retournerais sur moi-même si je me croisais.

Je crois.

  • Fil d’actualité

Sans vouloir mettre tous les mecs dans le même panier, on sait que, de par nature, les hommes n’ont pas beaucoup de conversation. Certains appellent cela « le mystère de l’Homme ». Ok, je veux bien. Mais quand la majorité des commentaires de mon ex aux publications de ces amis est « LOL », « MDR » et « Oh putain », il m’est d’avis que cela va au-delà du simple mystère, mais que cela relève plutôt d’une incapacité chronique à s’exprimer correctement avec des mots du dictionnaire traduisant une déficience de connexions neuronales dans les relations sociales. En bref, c’est un con immature. Et ça, ça n’a pas changé.

  • Activités « J’aime »

Ce mec a toujours eu des goûts de toilettes publiques. Il n’y a qu’à voir la dernière page qu’il a liké : la page Fan de Nelly Furtado. Non mais franchement, de nos jours qui aime – voire connaît encore – Nelly Furtado ? Je ne veux pas dire, mais depuis Maneater, la planète musique a connu de vraies révolutions avec, par exemple, la vague Carly Rae Jepsen (« Qui ça ? », demandent les personnes nées après l’été 2012) ou la naissance de la fille du rappeur Kanye West et de la dilatée Kim Kardashian.

Loin de moi l’idée de dégommer mon ex, mais force est de constater qu’il a toujours été à côté de la plaque. Comme cette fois où nous étions invités à une soirée « Green Life » et où il a trouvé très judicieux de se costumer en courgette parce qu’il pensait que représenter un légume pour parler écologie,  c’était « super cool ! ». C’était surtout super naze. Comme lui.

  • Album photos

Ah, le gras du sujet. Je fais défiler les images.

(Lui en train de manger ce qui semble être un brownie. Ses pieds. Lui prêt à s’élancer sur les pistes enneigées. Ses pieds dans des Adidas. Lui au bord d’une piscine de camping. Ses pieds dans le sable…)

OK, rien de nouveau sous le soleil en dehors de son égocentrisme et d’une obsession pour ses panards clairement affichée. Sa vie est pathétique. A son image.

Je continue.

(Lui avec ses potes en train de boire. Lui avec sa mère et le chien de sa mère (autrement dit, son beau-père canin). Lui avec une casquette Walibi. Lui avec une brune. Lui la tête en bas. Lui …

QUOI, lui avec une brune ?!?
(clic arrière)
(clic arrière)

Lui avec une brune, c’est ça, j’avais bien vu.
Mais, elle est dans quel angle cette photo ?
Et pourquoi leurs lèvres sont collées ?

Non mais, c’est qui cette brune ? Je suis blonde. Il n’aime QUE les blondes. Il n’aimait pas les brunes. Il trouvait qu’elles sentaient la testostérone (ou le magret, je sais plus). En plus, je ne veux pas dire, mais c’est pas des cernes qu’elle a sous les yeux la brune, c’est un véritable ensemble de voyage comprenant la valise, le vanity, le sac cabine et tout le toutim.

Je veux bien qu’après notre rupture, il essaie de m’oublier un peu. Mais pas avec une fille ! Qu’il fasse du judo ou de l’aviron pour libérer son esprit ou qu’il envisage le « sexto » au 36 69 où il y a des filles chaudes qui lui répondent pour combler ses besoins physiologiques. Je peux comprendre tout ça. Mais pourquoi ? Pourquoi me remplacer alors que je le vois encore me supplier de rester avec lui tant ma présence était indispensable à son existence ? Pourquoi m’oublier alors que moi, je prends la peine de m’enquérir de ses nouvelles en regardant d’un oeil distrait son profil sur Facebook même 2 ans et demi après la fin de notre relation ?

La seule chose que je conçois est que la brune, qui ressemble en toute objectivité à un poireau, est parfaitement assortie au costume de courgette de mon ex. Ensemble, ils forment finalement un beau jardin potager.

#FinDeSessionFacebook

______________________

Lire également le Ex-File#1 : « Un message de mon ex… »

Publicités