15 signes que vous devez rompre

2930635355_1_3_large

Je vous l’ai déjà dit, je déteste rompre pour vous. Mais quand ces signes apparaissent, c’est qu’il est temps pour vous de mettre un terme à votre relation. Check list rapide (parce qu’on est quand même en loooong week-end).

  1. Quand il mange, il vous agace. Quand il vous regarde, il vous agace. Quand il parle, il vous agace. Quand il ne dit rien, il vous agace. Quand il dort, il vous agace. Quand il respire, il vous agace. En bref, il est pénible.
  2. Vous trouvez qu’à part appeler la hot line pour réparer la connexion Internet, il ne sert à rien.
  3. Vous avez fait une liste de ce qui lui appartient et de ce qui est à vous. Juste au cas où.
  4. Quand vous vous posez des questions sur votre avenir, il ne fait pas partie de vos plans. James Franco, si.
  5. Avant, vous adoriez porter les tee-shirts qu’il avait mis la veille. Aujourd’hui, vous trouvez que ce type a vraiment une drôle d’odeur.
  6. Au restaurant, vous êtes LE couple qui ne se parle pas. Vous préférez les conversations des autres tables.
  7. Vous vous surprenez à trouver son père plus sexy que lui.
    NB : Votre mec était le fruit d’une seconde couche, son père a donc 80 ans et un œil en moins.
  8. Vous éprouvez plus d’affection pour le livreur de pizza que pour lui.
  9. Quand vous lui dites « Je t’aime », vous hésitez entre pouffer de rire et pleurer.
  10. Selon vous, il y a deux moyens de passer une bonne soirée en couple : 1/ Il vous laisse le choix du programme ou 2/ Il n’est pas là.
  11. Vous vous cachez dans l’appart dès qu’il arrive.
  12. Quand on vous demande si vous êtes en couple, vous répondez « plus pour très longtemps » et vous vous sentez comme libérée d’un poids.
  13. A la maison, vous préférez passer votre temps aux toilettes avec votre tablette qu’avec lui.
  14. L’embrasser revient à passer l’épreuve des vers à avaler dans Koh-Lanta, sauf qu’il n’y a pas Denis Brognart pour vous encourager.
  15. Cela fait tellement longtemps que vous n’avez pas eu de relations sexuelles que vous ne savez même plus par quel bout vous y prendre.

En résumé : libérez-le, vous êtes infâme.

Publicités