Au secours, je rencontre mes beaux-parents pour la première fois !

Comment-survivre-a-sa-belle-mere-pendant-les-fetes

Ce n’est pas tout de trouver un homme, encore faut-il plaire à sa famille. La première rencontre avec beau-papa et belle-maman se prépare comme une rencontre israelo-palestinienne où la revue de détail est à l’ordre du jour avec pour objectif de montrer et démontrer que l’on est la belle-fille idéale.

Si le cheveu lisse, le col Claudine et l’eau de Cologne peuvent faire illusion, il ne faut pas oublier pour autant que les réponses que vous apporterez à l’interrogatoire serré minutieusement préparé par vos futurs beaux-parents ont une importance capitale dans la suite de vos relations avec eux. Si la règle n°1 veut qu’elles soient pertinentes et aillent dans le sens qu’ils souhaitent, attention à ne pas dévoiler le réel fond de votre pensée. Il ne s’agirait pas de leur faire péter le cœur avant qu’ils n’aient payé les frais du mariage.

Alors, on ya va, comme au combat, et on fait attention à tout ce qu’il ne faut ABSOLUMENT PAS DIRE.

1. Que font vos parents ?

  • Ils sont raéliens.
  • Mon père est en prison et ma mère deale des drogues. Douces, les drogues ; ce n’est pas un monstre.
  • Ils sont morts… Naaaaan, je blague (coup de coude dans les côtes de belle-maman).

2. Vous avez fait des études ?

  • Sa race ! Si j’avais fait des études, cela se saurait.
  • Oui. Cependant, je ne prendrai pas la peine de vous en expliquer le contenu parce que cela me semble trop compliqué pour vous.
  • Oui. J’ai une diplôme en gérontologie, spécialité euthanasie.

3. Vous faites quoi dans la vie ?

  • Chevalier du zodiaque.
  • Ecarisseuse pour personnes âgées.
  • Pute.

4. Vous aimez les enfants ?

  • C’est quoi ?
  • Ca dépend des jours, mais en général non.
  • Vivants ou morts ?

5. Vous voulez des enfants ?

  • Quand vous dites « enfants », peut-on considérer que les animaux de compagnie font partie du genre ?
  • Pour perpétuer votre lignée de dégénérés ? Ah non, merci !
  • Ca dépend de vos disponibilités pour les garder.

6. Vous vous êtes rencontrés où ?

  • Dans la maison des secrets.
  • Dans un bar. On était bourrées. Il m’a demandé si je voulais lui faire une pipe, j’ai dit oui, et voilà !
  • Dans la rue. Il achetait du shit ; j’en vendais.

7. Vous aimez vraiment notre fils ?

  • Bof, ch’ais pas…
  • Faute de mieux…
  • Mais j’en suis folle ! Il me fait mieux l’amour qu’un hardeur.

8. Pourquoi vivez-vous ensemble si tôt ?

  • Parce que vous trouvez que 3 ans et demi de relation suivie, c’est un peu tôt ? Vous ne seriez pas un chouilla possessifs ?
  • Pour faire l’amour plus souvent.
  • Parce que j’avais pas envie de payer de loyer.

9. Vous êtes croyante ?

  • Mouahaha
  • Avec vos conneries, je viens d’avaler de travers.
  • Je crois en Dieu, au Saint Esprit, aux souris qui parlent, aux licornes magiques,…

10. Vous voulez vous marier avec notre fils ?

  • Noooon, ça fait juste ¾ d’heure que je vous tiens la jambe pour le plaisir.
  • Non, il est trop con.
  • Pourriez-vous me spécifier en préambule de ma réponse la quote-part du montant de son héritage ?

11. Vous savez cuisiner ?

  • Mieux que vous, ça c’est sûr !
  • Pour quoi faire ? Vous connaissez Picard ?
  • Cui.. quoi ?

12. Nous avions pensé que vous pourriez habiter l’appartement qui est à vendre sur le même palier que le nôtre.

  • Pour que vous veniez nous enquiquiner tous les jours ? AH NON !
  • Mais crève avant que je ne vienne habiter à moins de 45 minutes de chez toi.
  • Génial ! Ca vous dit de venir faire le ménage tous les jeudis ?

13. Vous reprendrez bien un peu de blanquette ?

  • Je reprendrais surtout un bon verre de rouge.
  • C’était de la blanquette ? J’avais pas reconnu, dites donc.
  • Non, merci. J’ai le vomi au bord des lèvres.

14. Nous avons été ravis de vous rencontrer.

  • Le plaisir n’est pas partagé.
  • Moi aussi. On se voit dans… 10 ans ? Si vous êtes toujours là bien sûr.
  • Moi aussi. Cela me fait dire qu’il est temps que je quitte votre fils. Adieu

______________

Dans la série “Au secours”, lire également :

Publicités