La reine de la lose

barbara-palvin-black-eye-makeup

Il faut que je me rende à l’évidence : ma vie est un éternel défi. A ma naissance, ce n’est certainement pas ma gentille marraine la bonne fée qui s’est penchée sur mon berceau mais plutôt un chat noir qui s’est vigoureusement agrippé à ma tête. Depuis, il ne me quitte pas.

Car voilà, je suis le genre de fille à qui il arrive environ une lose par jour. Cela va du simple verre de vin renversé sur mon canapé blanc aux plus incommodants mails envoyés par erreur à un client dans lequel je le dépeins comme un gros con. Régulièrement, je retrouve aussi mes chaussettes rangées dans le frigo, je dis « bon week-end » au patron alors qu’on est lundi et qu’il me prend pour une dilettante, j’attends devant le micro-ondes en marche que mon mug de café chauffe sauf qu’il est encore dans ma main,… Des comme ça, j’en ai plusieurs tonnes à mon actif.

Finalement, le problème n’est pas tant que ce genre de choses se produisent, mais plutôt la fréquence de répétition à laquelle cela m’arrive. Pour tout vous dire, j’en suis venue à la conclusion qu’un jour sans lose est un jour suspect.

La vie de loseuse est telle qu’il est important d’apprendre à relativiser et de ne surtout pas oublier d’avancer… ou de mourir. C’est un choix. Notez cependant que dire « Bonjour Monsieur » à sa future belle-mère ou mettre, sans s’en rendre compte, sa culotte sur son jean et partir comme ça au boulot (anecdote de juin 2012) ne mérite pas de mettre un terme à ses jours. C’est mon avis, il vaut ce qu’il vaut.

Cette longue introduction pour en venir à ma dernière « aventure » : l’épilation de mes sourcils.

Bravant l’épée de Damoclès positionnée au-dessus de moi, j’avais décidé d’économiser 10 euros en pratiquant moi-même cette opération délicate. Après tout, si une esthéticienne stagiaire y arrive tout en parlant sur la réconciliation de Bob Pattison et Kristen « bitch » Stewart, je ne voyais pas comment moi qui ai fait des études supérieures et qui manifeste aussi un véritable intérêt pour Bob, je pouvais échouer. C’était sous-estimer les forces des dieux de la Lose.

Le plan de bataille pour effectuer cette opération anti-pilosité avait pourtant été minutieusement pensé, j’avais même établi un ordre d’actions précis que j’ai suivi à la lettre :

  1. Faire chauffer le tube de cire pour le visage sous le robinet d’eau chaude =>; OK
  2. Se munir de l’espèce de gros cure-dent biseauté pour appliquer la cire sur la zone à épiler =>; OK
  3. Etaler la cire en fine couche et appliquer rapidement une bandelette =>; Ils sont sûrs ? Je vais plutôt mettre une bonne épaisseur. Le poil, t’es mort ! T’es dead ! Tu vas renier ta race sur l’autel de Veet !
  4. Presser légèrement la bandelette sur la peau pour faire bloc entre la cire et le poil =>; Moi je dis que pour que ça prenne, faut bien bien bien appuyer. Encore plus fort. Mais pourquoi ça déborde de la bandelette ?
  5. Retirer vigoureusement la bandelette dans le sens inverse de la pousse du poil =>; Ouche ! Je crois que je viens d’arracher les poils, l’épiderme, le derme et l’hypoderme et tout ce qu’il y a en dessous.
  6. Voilà, le sourcil est merveilleux ! =>; Glups…

Pour vous aider à bien visualiser la situation, je vous ai fait un schéma de mon sourcil avant et après. En gros, pour ceux qui ne comprendraient pas bien mon dessin, y’a un gros trou brûlé au 4ème degré entre deux lignes de poils.

photo

photo

J’en suis aujourd’hui à l’étape où je fais comme ces messieurs dont il reste trois longs cheveux sur un côté de la tête et qui tentent de les rabattre de l’autre côté pour compenser leur calvitie avancée. Cache misère ! Le résultat pour le cas de mon sourcil est aussi convaincant que celui de l’exemple des messieurs pré-cités malgré le combo brossage du poil + crayonnage de l’espace dénudé. J’hésite à savoir si mon sourcil se rapproche plus de celui de Pierrot La Lune ou d’un vieux travelo. Remarquez, j’ai tout le temps de la repousse pour trouver la réponse.

Au fait, ma mère vient de m’apprendre qu’elle avait accouché de moi sous une échelle. Ceci expliquant peut-être cela…</strong

Publicités