Overdose à l’overlove de café

Attention, ce billet n’est en aucun cas sponsorisé. Pourtant vu le prix des capsules, je pense amplement mériter quelques grâces financières voire matérielles. Mais bon, je ne suis pas suisse et George ne connaît pas encore ma nouvelle adresse. Damned !


Voici la chose dont je suis actuellement le plus en amour.

Vous l’aurez reconnu, il s’agit de la Pixie de Nespresso et pour vous faire un point sur la fiche technique, sachez juste que pour faire un bon café, elle a besoin de capsules recyclables (je ne parlerai pas ici du point galère pour trouver les « containers » affectés à cet effet), et que vous avez le choix entre faire un café court ou café long, ce qui est bien plus important qu’on ne le croit. L’entretien est très simple, tout est démontable, et elle est merveilleuse. Notez juste qu’elle fait un bruit de mobylette à chaque café réalisé.

Depuis que j’ai ma Pixie, ou plutôt, SURTOUT depuis que j’ai ma Pixie, la caféine est devenu comme une drogue. Je me lève et je pense déjà au premier café, celui qui va couler dans ma tasse « Kate & William’s wedding » et va « s’osmoser » avec la lichette de lait que j’ai pris soin de verser juste avant d’enclencher le bouton « on ». Puis, au moment de m’installer derrière mon bureau pour lire les infos qui sont tombées durant la nuit, je me délecte d’un nouvel expresso, généralement un peu corsé, parce que je ne suis pas du matin (chose confirmée par un Photobooth que je cache dans une planque ultra sécurisée). Vient ensuite le moment où je réfléchis aux prochaines bafouilles dont je vous abreuve régulièrement et là, re-café. Midi. Je mange et termine avec un café. Lors de mes après-midi qui se traduisent par une activité de travail, de lecture de la presse people ou de tweets, et c’est deux cafés supplémentaires que j’avale. Enfin, à l’heure de s’affaler devant Desperate Housewifes, c’est au tour du petit dernier.

Désolée d’avoir été un peu longue sur le descriptif de ma journée, mais il est important que vous puissiez vous mettre dans la peau de l’adoratrice du café que je suis.

Sauf que ce matin, environ 10 minutes après avoir terminé ma première tasse de café et alors que j’observais mon chat en train de chercher la sortie – ça fait 3 mois qu’on est dans cet appart, mais il n’a toujours pas intégré le système de portes « intérieur/extérieur « -, j’ai commencé à me sentir patraque. J’avais estomac en vrac, le souffle court et quelques remontées de brioche au bord des lèvres.

En regardant sur Internet, je me suis rendue compte qu’il s’agit du genre de symptômes qui vous arrive quand vous avez pris environ trois litres de café en intraveineuse et que vous faites une overdose.

Et vous savez ce qui peut se produire si on absorbe trop de café ? LA MORT ! C’est rare, mais ça arrive quand même et c’est certainement la raison pour laquelle il existe un calculateur d’espérance de vie en fonction des quantités de café bu et de votre poids (c’est par là)

Alors au cas où la situation ne s’aggrave encore plus et que la faucheuse à la caféine ne me prenne dans ses volutes, je vous prie mes chers lecteurs d’accepter tous mes remerciements pour m’avoir lue et accompagnée pendant plus de 5 ans pour les plus anciens d’entre vous.

Rappelez-vous de moi comme quelqu’un de bien, de drôle, d’intelligent et de très bien habillé. Si vous le souhaitez, suivez-moi sur Twitter pour relire mes anciens tweets dont certains sont particulièrement savoureux ou sur Pinterest, et abonnez-vous à mon compte Instagram pour partager par photographies interposées mes vieux repas, mes verres d’alcool, les positions de mon chat, mes chaussures,…

Vérifiez que mes parents aient bien pris possession de tous mes biens matériels. Si je fais l’inventaire, il doit y avoir mon Mac, une collection des Inrocks nouvelle formule dont deux ou trois « spécial sexe », une magnifique Nespresso si elle n’est pas réquisitionnée par la police scientifique en vue de l’autopsie de mon corps. Il me semble cependant que la loi impose de la restituer une fois le dossier clôturé. Il y a également une balle en élastiques faite de mes mains, tous les CD de Britney Spears depuis 1999 et quelques culottes. S’ils revendent tout ça, je pense qu’ils devraient pouvoir se payer des petites choses comme un yacht, et franchement cela me ferait bien plaisir de savoir qu’un membre de la famille Chérie possède enfin un yacht.

Si je ne meurs pas, retenez que :
1. Il est entendu que je conserve tous mes biens,
2. Cela ne doit pas vous empêcher de me suivre sur tous les réseaux sociaux.

Je tenais cependant à conclure ce billet sur une note optimiste. Si la caféine augmente la tension artérielle, boire du café réduit les risques d’accidents cardiaques. Idem en ce qui concerne le pic du taux de sucre provoqué par la caféine, alors que dans un même temps le café quotidien contribue à se protéger du diabète. Ce qu’il faut comprendre de ses contradictions est que tout est dans la modération.

Mon seul problème, c’est que je suis aussi modérée que Pete Doherty bien que beaucoup plus petite. Mais ça, c’est une autre histoire.

Publicités