20 erreurs à ne pas commettre quand on a trop bu

Il y a une différence entre aimer boire des cocktails et trop boire de cocktails. Si en général, je me situe dans le premier cas de figure, il m’arrive accidentellement de me retrouver dans le second comme lors du fameux drink Ladies Room. Je ne vais pas revenir sur les détails (vous n’avez qu’à lire le récit), mais ceci est l’occasion pour moi de vous rappeler que lors de soirées trop arrosées, il y a des erreurs à ne pas commettre quand on a le cerveau retourné à 180°.

Vous trouverez ci-dessous une liste récapitulative des choses à ne pas faire à conserver précieusement si vous voulez garder un semblant d’intégrité et de dignité même ivre.

  1. Envoyer des mails professionnels, cela risque de donner des choses que « Hey Ducon, tu sais où tu peux te le fourrer le rapport d’analyse ? Dans ton cul ».
    NB : le bon message aurait dû être : « Hey Ducon, tu sais où tu peux te le fourrer le rapport d’analyse ?Dans ta drop box », beaucoup plus professionnel vous l’admettrez.
  2. Se lancer dans une chorégraphie approximative du Gangnam style sur le bar.
  3. Sortir / Coucher avec ex. Cette règle est valable quelles que soient les circonstances, que vous soyez pleine comme une barrique ou non.
  4. Appeler votre mère et lui demander qui est réellement votre père. Au regard de l’heure – 3 heures du matin – et de votre taux d’alcoolémie, la réponse peut ne pas vous satisfaire pleinement.
  5. Mettre une culotte sur la tête pour des questions évidentes d’odeur et d’hygiène capillaires.
  6. Vouloir prouver à tout prix que vous êtes encore très sportif et que vous avez de beaux restes. S’emparer d’un ballon ou vouloir faire du cheval d’arçon sur la rambarde pour montrer « qui est le patron » se termine souvent en commotions cérébrales et autres fractures.
  7. Essayer de convaincre un gay de vous embrasser.
  8. Jouer au jeu du glaçon dont la règle est de se faire passer un glaçon de bouche en bouche en essayant de former la plus longue chaîne possible,  avec des gens dont vous n’avez pris soin de vérifier s’ils sont ou non porteurs d’un herpès labial.
  9. Faire confiance à un inconnu qui vous offre une pilule.
  10. Dormir avec un inconnu.  Dans cette situation, vous régressez à l’état d’animal en chaleur en frottant votre corps contre n’importe qui (ou n’importe quoi). S’il vous plaît, oubliez vos organes génitaux, au moins le temps de décuver.

Vous noterez sur ces deux derniers points que la donnée « inconnu » = mauvais plan.

  1.  Essayer d’engager un combat avec un videur qui fait 2 fois votre taille et 3 fois votre poids. Les pronostics en votre faveur sont peu engageants.
  2. Vouloir rentrer en trottinette : dégâts identiques au point 6.
  3. Exiger d’avoir des tchats video sur Internet. La société n’est majoritairement pas vraiment à l’aise avec cette pratique et encore plus quand il s’agit de converser avec une personne alcoolisée.
  4. Dire vos quatre vérités à un agent des forces de l’ordre. Ne cherchez pas, vous n’avez aucune autorité sur lui. Le contraire n’est pas vrai.
  5. Utiliser votre épargne « spécial impôts » pour offrir des tournées générales.
  6. Hurler au DJ de jouer « 1000 colombes ». Insister lourdement s’il vous ignore alors que c’est pour votre bien.
  7. Entamer des négociations avec un animal. Sachez qu’une famille d’ours ou un boa constrictor auront toujours le dernier mot quel que soit le sujet.
  8. Se faire tatouer « artisanalement » (comprendre à l’épingle à nourrice et à l’encre de chine) le nom du barman que vous considérez à l’instant présent comme la meilleure personne de la terre.
  9. Ecouter Lana Del Rey, vous allez finir par pleurer sur une chanson pathétique.
  10. Boire un « petit dernier ». C’est toujours le verre de trop qui finira rapidement par vous faire cracher vos tripes sur le trottoir. Et ça, c’est pas joli-joli…
Publicités