Disons la vérité aux enfants (même s’ils sont pas à nous)!

Contrairement à la croyance, le mensonge n’est pas toujours un moyen de protéger ses enfants. Tous les psys sont unanimes sur le sujet, il est absolument indispensable de dire la vérité afin de ne pas nuire à la relation de confiance entre enfants et parents. Petit souci, ce n’est pas toujours simple et cela se termine souvent par des histoires abracadabrantesques comme « Si tu es noir et nous blancs, c’est que la cigogne qui t’a amené jusqu’à nous est tombée dans la mer pendant qu’un pétrolier était en train de dégazer au large ».

Donc, on arrête les mensonges et on met un point d’honneur à dire la-vérité-toute-la-vérité-et-rien-que-la-vérité-je-le-jure, quitte à vous aider des exemples ci-dessous.

  1. Pourquoi papa, il rentre tard ?

La réponse erronée : Papa a beaucoup de travail et il doit rester encore à son bureau pour gagner des sous et que l’on parte tous en vacances à Argelès-sur-Mer.

La réponse-vérité : Et bien tu vois, papa est avec cette prostipute de Vanessa. D’après le mouchard GPS que j’ai cousu dans la doublure de son caleçon, il est actuellement à l’hôtel en position accroupie. Allez, fais dodo maintenant !

Taux de traumatisme : 60%, le petit, loin d’être complètement idiot, comprend très vite qu’il aura bientôt deux maisons et ration de double-cadeaux à Noël.

  1. Pourquoi y’a une machine à la place de la dame de la caisse au supermarché ?

La réponse erronée : C’est pour aller plus vite et puis s’est rigolo de jouer avec la petite gâchette.

La réponse-vérité : Dans un souci de réduction de la masse salariale, ses gros cons de capitalistes de la grande distribution ont préféré investir dans des caisses automatiques où non seulement le consommateur paie, mais en plus il fait le boulot de la caissière sans bien sûr bénéficier d’une baisse des prix sur les produits achetés. Du coup, la dame de la caisse, elle est au chômage, n’a plus un rond pour nourrir ses enfants, payer ses factures et aller à l’aquabiking. Alors, l’assistante sociale met ses enfants dans un foyer où ils vont se faire frapper par de méchants messieurs, la dame dort dans la rue où elle se fera forcément violer par une bande de zonards alcooliques. Alors, elle devient héroïnomane pour oublier la misère dans laquelle elle est et elle finit par faire une overdose. Tu m’accompagnes à la réunion du parti ?

Taux de traumatisme pour l’enfant : 0%. Le gamin n’en a rien à fiche de toutes ses considérations socio-économiques car tout ce qui l’intéresse, c’est de savoir si vous avez bien acheté ses Kinder Pingui.

  1. Est-ce que je reverrai grand-papy même s’il est mort ?

La réponse erronée : malheureusement, Grand-papy nous a quitté et maintenant il est au ciel avec Toby le labrador. Ils vont être contents tous les deux, ils vont pouvoir jouer au frisbee.

La réponse-vérité : Tu ne le reverras jamais, il est mort, aussi raide comme la justice. Mais sois heureux, on va organiser une grande fête pour lui dire au revoir. On va commencer par une animation souterraine consistant à mettre papy dans une grande boîte que l’on enterrera pour nourrir les vers de terre. Après on ira tous manger des cakes à la maison et tu pourras même boire un peu de Coca. T’es content ?

Taux de traumatisme pour l’enfant : le questionnement sur les vers de terre contrebalancé par la perspective d’un bon goûter devrait porter ce taux à 20%. Pour les enfants qui n’aiment pas leur grand-père, on peut même espérer un taux quasi nul pour peu que l’on rajoute du Nutella au buffet.

  1. Pourquoi tu m’as appelé Roger alors que tous mes copains s’appellent Léo, Théo, Nathan ?

La réponse erronée : Tu sais dans notre famille, il y a toujours un Roger par génération. Ce sont des hommes formidables, qui font de grandes choses et quand tu es né, on a tout de suite su que c’est toi qui pourrait reprendre avec honneur et fierté le flambeau de cette belle lignée.

La réponse-vérité : Quand j’ai vu ta tête à la naissance, je n’étais pas sûre de vraiment t’aimer. Tu étais tout rougeaud comme ce vieil alcoolo d’oncle Roger… Mais tu as de la chance, si tu avais eu un pied bot, je t’aurais appelé comme cousin Régis.

Taux de traumatisme pour l’enfant : 5%, le traumatisme du prénom ayant déjà fait son effet.

  1. Pourquoi j’ai pas de papa ?

La réponse erronée : Mais bien sûr que si que tu as un papa. Tous les enfants ont un papa. Sauf que le tien, il ne vit pas avec nous. Sache cependant que c’est quelqu’un d’aussi génial que toi.

La réponse-vérité : Ton père est un imbécile qui n’a pas assumé un gosse alors que franchement je lui avais dit que je ne prenais pas la pilule et qu’il fallait se protéger. Mais voilà, Monsieur n’a pas su se retenir. Courageux comme il l’est, il s’est barré au 6ème mois de grossesse et bien entendu c’était trop tard pour avorter. Résultat : tu es là et je n’ai pas de pension alimentaire. Maintenant, fais bisou chéri et va jouer.

Taux de traumatisme pour l’enfant : 90%. L’enfant a l’impression d’être un déchet ce qui n’est pas tout à fait faux.

  1. Pourquoi je peux pas boire l’eau de javel ?

La réponse erronée : Mais parce que ce n’est pas bon du tout ; ça a un goût de crotte de nez.
NdA : vous remarquerez que cette réponse peut mettre en péril la vie de votre enfant car on le sait : tous les enfants aiment manger leurs crottes de nez. Faites donc bien attention à l’exemple alimentaire choisi.

La réponse-vérité : Parce que c’est très dangereux. D’abord le liquide va brûler tout l’intérieur de ta bouche, de ton œsophage, ton estomac et tes parois digestives. Tu vas avoir très mal au ventre et finir par mourir lentement avec des douleurs atroces. Maintenant, fais ce que tu veux… Tu es grand et je suis pour le libre-arbitre.

Taux de traumatisme pour l’enfant : 85%. Même s’il n’a pas tout compris au vocabulaire médical employé, il comprendra que l’eau de Javel ça ne fait pas du bien et qu’il vaut mieux étancher sa soif avec un Candy’ Up.

  1. Comment on fait les bébés ?

La réponse erronée : C’est un moment merveilleux où le papa fait une danse de la joie à la maman et lui met de jolis papillons magiques dans le nombril. Les papillons vont alors se poser sur les étoiles magiques qui sont dans le ventre de maman et ça fait un bébé qui pousse pendant de longues semaines.

La réponse-vérité : pas en pratiquant la sodomie !

Taux de traumatisme pour l’enfant : 0%. Votre enfant n’est pas sensé connaître le terme de  » sodomie ». D’ailleurs, il y a de grandes chances pour qu’il comprenne « salami » « tatami » ou « pain de mie ».

Si votre enfant vous pose des questions un peu compliquées à « gérer », n’hésitez pas à m’en faire part, je me ferais un plaisir de vous aider à y répondre. Et je suis toujours disponible pour des heures de baby-sitting.

Publicités