Franchir la ligne

 

Il y a dans la vie des lignes étroites, fines frontières virtuelles, que l’on franchit on-ne-sait-trop-comment et qui font que l’on bascule plus ou moins inconsciemment d’un côté ou de l’autre.

C’est comme vous…

Lorsque vous mettez un Wonderbra pour un premier rencard, est-ce que vous êtes juste avisée sur ce qui vous rend plus sexy ou une pauvre fille qui a réussi à se photoshoper dans la vraie vie ?

Lorsque vous buvez un petit verre chaque soir avant d’aller au lit, est-ce que cela fait de vous un(e) alcoolique ou quelqu’un de désespérément humain ?

Lorsque vous jouez à Euromillions, êtes-vous un vrai optimiste ou quelqu’un de vraiment mauvais en probabilités ?

Lorsque de vos photos Facebook on constate que plus de 50% d’entre elles vous représentent à moitié soule le bras en l’air et la robe de travers, êtes-vous une Party Girl So Fun ou une vieille poche ?

Lorsque vous êtes constamment à la recherche de la meilleure façon de perdre du poids sans pratiquer le moindre effort physique, vous êtes vraiment ambitieuse ou vraiment paresseuse ?

Lorsque l’essentiel de vos communications se résument à 140 caractères sur Twitter, êtes-vous êtes un expert en médias sociaux ou un paria social ?

Lorsque vous connaissez toutes les paroles de « Juste une photo de toi » de M. Pokora, vous êtes M.Pokora ou LA personne à qui il ne faut sous aucun prétexte laisser le contrôle de la radio entre ses mains ?

Lorsque vous êtes convaincue que la seule raison qui fait que Ryan Gosling ne soit pas encore tombé éperdument amoureux de vous est parce qu’il ne vous a pas rencontré,  êtes-vous êtes une folle confiante en l’avenir ou une folle en plein delirium ?

Lorsque votre amoureux ne vous téléphone pas après 2 heures de séparation, que vous pensez qu’il est ou en danger ou mort et que vous laissez pas moins de 30 messages sur son portable, cela fait-il de vous une personne inquiète et attentive aux autres ou un monstre possessif ?

Lorsque vos critères de sélection pour un homme sont sa taille, son poids, la couleur de ses yeux, son pedigree familial, sa situation socio-professionnelle, son patrimoine immobilier, êtes-vous attentive aux détails ou une chieuse cupide ?

Lorsque une de vos copines vous raconte une histoire normalement divertissante et qu’au bout de 10 secondes vous vous dites « Mais comment peut-elle être aussi ennuyeuse ? » tout en l’encourageant à continuer d’un sourire, êtes-vous une bonne auditrice ou une mauvaise amie ?

Et pour finir, lorsqu’en un week-end vous en savez-plus sur la vie de Kate Moss post-wedding que sur la campagne présidentielle, peut-on dire que vous avez une manière très sélective de traiter l’actualité ou que vous êtes complètement inconsciente et futile ?

Je me demande juste.

Publicités