Tout ce que ma grande soeur m’a appris…

Je l’ai adorée à la folie. Je l’ai détestée jusqu’à souhaiter qu’elle meure écrasée sous le poids de sa connerie. Je l’ai ignorée par rage et mépris. J’ai pleuré dans ses bras quand j’ai eu mon premier chagrin d’amour. Pareil pour les suivants ; elle a de gros bras pour son gabarit.

Je l’ai embrassé jusqu’à plus soif quand elle m’a dit que si un jour j’avais besoin d’un rein, elle me donnerait le sien. J’ai jalousé ses jambes interminables. J’ai sincèrement compati quand les vergetures sont venues. Mais ma sœur est surtout celle qui m’a enseignée les petites choses de la vie, le genre de trucs qui évitent de trop se questionner et qui, du coup, rendent la vie plus simple.

Ma sœur m’a appris les dix-neuf choses à absolument connaître pour devenir une fille bien dans son monde, bien dans ses baskets, bien tout court.

  • « Tu vois la gommette ? Et ben tu lui lèches le derrière. »
  • On ne tombe pas enceinte quand on fait l’amour par le nombril.
  • Les sourcils ont besoin d’être épilés, pas dévastés.
  • Penser tampon. Uniquement tampon.
  • Ricky Martin est gay.
  • Contrairement à ce que l’on voit dans les clips de rap, le string doit rester caché dans le jean.
  • « Tu as été trouvée dans une poubelle de la Communauté d’agglomération de Pau. »
  • On peut être gothique et aimer Priscilla (la chanteuse, pas la folle du désert).
  • Ceci est un fer à friser. Rien d’autre.
  • Ceci est un sex toy. Il ne fait pas de boucle dans les cheveux.
  • Papa aimait beaucoup Evelyne, la meilleure amie de maman.
  • Les subtilités techniques du soutien-gorge sans bretelles.
  • Où trouver des rembourrages en silicone pour mettre dans ses bonnets.
  • Comment parler aux garçons qui ne sont pas des Sims.
  • Papi est au ciel.
  • No zob in job sauf s’il y a pot de fin d’année au bureau (?)
  • Où acheter des choses illicites pour les préadolescents.
  • Toujours accuser les autres. Surtout si l’on est coupable.
  • Beyoncé n’est pas un exemple à suivre. Ce n’est pas la peine de se mettre à quatre pattes et de remuer des fesses pour attirer les garçons. Montrer ses seins suffit.

Pour tout ça, je te dois une reconnaissance éternelle ma sœur, mon amie. Merci Kim.

Publicités