Petit Précis de la célibataire #7 : Justifier son célibat

I love... ?! / Précis de la célibataire par BBC

Lorsque l’on est célibataire, il est souvent surprenant de constater que notre vie sexuelle intéresse plus les autres que vous-même. Pas une rencontre avec une personne de notre connaissance qui ne finisse sans avoir dû répondre à la fameuse question « Alors, tu as trouvé quelqu’un ? » immédiatement suivie de cette expression de désolation et du sempiternel « Toi, seule ? Mais comment cela se fait ?». Evidemment, on évite en général de répondre par un « Ben si je le savais connard, je ne serais pas en train de t’étrangler avec le cabas recyclable Monop’ » qui aurait pourtant le mérite de clore le débat rapidement. Au lieu de ça, on balbutie quelque chose ressemblant à un « Ch’sais pas trop… » accompagné d’un rougissement de gêne.

Cette banale situation nous montre qu’en définitive le problème n’est finalement pas d’être seule dans la vie, mais plutôt cette façon dont les autres nous demandent, indirectement ou pas, de justifier notre célibat comme si cela ne pouvait être une question de choix de vie.

Alors on répond quoi aux importuns qui nous enquiquinent nous et notre appart sans mec et qui nous donnerait en même temps une bonne excuse pour que plus jamais on ne nous pose impunément la question ? Voici quelques idées de justification de solitude et, comme dirait l’autre, « à vous d’inventer la vie qui va avec ».

1. En ce moment, j’ai des vergetures. Alors j’attends la fin de mes vingt-cinq tubes de Lift Cuisses Minceur avant de commencer les recherches.

2. Je suis en train d’éprouver ma propre thèse de doctorat en théologie « Abstinence et curétaille : la voie pénétrable vers la pédophilie ? ». Pour l’instant, je regarde juste Gulli en boucle.

3. Pas le temps pour les futilités, je suis sur un gros projet business : j’essaie de reformer le groupe des L5.

4. J’ai pas fini mon Œdipe, je veux encore épouser mon père mais ma mère ne veut pas crever du cancer comme tout le monde.

5. Je crois en la chasteté. Non je déconne. En fait, je suis en pleine mycose session.

6. Je suis allergique aux poils pubiens des autres.

7. Aucun homme n’a été capable jusqu’à présent de me dépuceler correctement.

8. J’ai brisé trop de cœurs et je ne veux plus avoir de mecs suicidaires sur la conscience.

9. Si j’étais moins jolie, moins intelligente, moins spirituelle, moins sportive, moins autonome, moins parfaite, en bref, un peu comme toi, c’est sûr que je réussirais facilement à me trouver un boulet.

10. Mais je ne suis pas célib’ ! Tu vois bien là, à côté, mon petit ami imaginaire. Tiens d’ailleurs, il est en pleine érection, il est donc temps que l’on y aille. Tchô.

Dans le prochain numéro du Petit Précis de la Célibataire, nous verrons comment combler votre vie de Single Ladies sans pour autant se consacrer au point de croix sur sac à poupous ou à la collection de capsules de bière. Tout un programme !

Lire également :

Publicités