Petit précis de la célibataire #3 : sortir de la phase dépressive

I love... ?! / Précis de la célibataire par BBC

Quand on est seule, la première chose à savoir est que le célibat est quelque chose de FORMIDABLE où tout est permis ou presque! Un véritable sentiment de liberté qui donne bien souvent envie de chanter « I believe I can fly » en culotte au milieu du salon, de déployer toujours plus profondément son décolleté sans subir les remontrances d’un boulet, de faire un stock de préservatifs absolument indécent tout en sachant à notre plus grande délectation qu’il faudra recommencer d’ici peu.

Mais il arrive un âge où l’on traîne son célibat comme une tare. Je ne vais pas vous énumérer les situations où être seule est un véritable handicap social et financier, mais entre les amis qui ne parlent plus que de leur +1 ou les tringles à rideaux qui ne se posent pas toutes seules, il est des fois où l’on aimerait bien avoir quelqu’un pour nous accompagner dans la vie ne serait-ce que pour porter le pack d’eau jusqu’au 6ème étage sans ascenseur.

Il est alors tellement facile de tomber dans la phase dépressive et de se laisser choir sur le bitume comme une pauvre crotte de nez abandonnée même si l’avantage d’être une crotte de nez est celui d’avoir été précédemment boulottée (on ne peut pas dire la même chose pour tout le monde).

Alors comment arrêter de broyer du noir ? Quelle attitude adopter ou pas ? Qui rencontrer ? Comment se réconforter ? Bienvenue dans la partie 3 du Petit Précis de la Célibataire : sortir de la phase dépressionnaire.

  1. Arrêtez immédiatement de consulter nadine-voyance.com. Ce n’est pas en vous prédisant que vous allez être au chômage pendant 5 ans, avoir un cancer du gras et une portée de 6 chatons détectés trisomiques 21 que vous allez remonter la pente.
  2. Embrasser son chien sur la gueule pendant qu’il vous lèche le visage n’est pas un remède contre la solitude acceptable.
  3. Ne traînez plus vos guêtres avec des personnes en couple et qui ont l’air heureux. Préférez la compagnie de veufs « depuis peu ». Pour les plus dépressifs d’entre vous, pensez à visiter les unités de soins palliatifs.
  4. Prenez des notes quand vos amis parlent de leur +1 afin de vous rappeler en cas de graves crises ce à quoi vous échappez : soirées foot, pets au lit, lunette de toilette sans cesse relevée, chaussettes de 3 jours dans la cuisine,… Et oui, c’est aussi ça la vie de couple !
  5. Sachez voir plus loin : quand vos amis se marient, ils ne construisent pas un avenir à deux, ils sont en train de ruiner leur vie.
  6. Adoptez un chaton qui saura vous donner toute l’affection dont vous avez besoin. Au moins lui, il ne vous battra pas. On ne peut pas dire la même chose d’un mec.
  7. Relativisez : à l’heure actuelle, vous pourriez rouler en C4 Picasso ou pire en Scénic, en lieu et place de votre Mini.
  8. Faites une session de chat-bite. Si cela ne vous fait pas du bien, au moins cela ne vous fera pas de mal. Ni à ces messieurs d’ailleurs.
  9. Relâchez toute la pression en organisant une « soirée putassière » entre amis maqués. Comprendre balancez tous leurs petits secrets conjugaux et/ou sexuels (infidélité, frigidité, perversion, suçons mal placés…), le tout en streaming sur Facebook ou Twitter. Pensez cependant à renouveler régulièrement votre cheptel de connaissances.
  10. En ultime ressort, ressortir votre pipe à crack.
Dans la prochaine partie du Petit Précis de la Célibataire, nous aborderons le sujet du savoir-chopper à l’occasion d’un mariage. Véritable vivier à célibataires et ambiance « in love », découvrez comment galocher toute langue dehors en faisant la chenille derrière tonton Roger. Du bonheur en perspective !
 

Lire également :
Petit Précis de la célibataire #1 : le rester !
Petit Précis de la célibataire #2 : Internet

Publicités