Doc BBC 11 : Magouilles et malveillances

Vous le savez, entre Ladies Room et le Docteur BritBrit Chérie, c’est une longue histoire de fric d’amour. En cette rentrée, BritBrit Chérie a disséqué pour vous les dessous des 3 ans de Ladies Room et revient sur les élections de Miss et Mister Pau : Vraie méchanceté ? Magouilles en tout genres ?Le Docteur BritBrit Chérie saura-t-il encore une fois mettre un terme aux déboires des lecteurs de la Room ? Question ? Réponse !


 

Bien chère Madame BritBrit Chérie,

Ladies Room fête ses 3 ans et j’en suis fort aise. C’est en général à cet âge-là que l’on arrête de faire pipi au lit. Pendant ces 3 années, j’ai trouvé dans les lignes de vos contributrices de grands moments de bonheur, de l’apprentissage de la marche sur talons de 12, du sauvetage d’un geek en période de Saint-Valentin, des réponses à toutes mes questions sur les sex friends,… Des tas de choses très utiles pour ma vie quotidienne qui m’aident à grandir tous les jours un peu plus.

Je m’interroge cependant sur le mode de fonctionnement budgétaire de votre site. Entre les développeurs, les graphistes, les salaires d’Aulive, Loou, la stagiaire, le vôtre – certainement astronomique -, on se demande bien d’où viennent les fonds. Ce n’est pas avec des sucettes que l’on vous paie je suppose. Si je me penche sur vos comptes d’exploitation, je suis persuadée d’y trouver plus d’une anguille sous la roche.

Ma question est donc la suivante : avez-vous des liens privilégiés avec Liliane de Bettencourt ? Si oui, pouvez-vous m’envoyer quelques échantillons du mascara qu’elle met ?
Merci d’avance de votre réponse sous 15 jours sans quoi j’appliquerai 10% de pénalité sur votre prochain tiers prévisionnel.

Cordialement,

Anita R.
Inspectrice des impôts anonyme

 

Très chère Anita,

Quel beau prénom Anita que le vôtre !

C’est avec ravissement que je prends connaissance de votre message. J’ai toujours trouvé la prose des agents du Trésor Public très sympathique et pleine de promesses telles « Si le paiement n’est pas effectué sous huitaine, nous procèderons à une saisie sur salaire tel que le prévoit le code des impôts (…) ». Pour être tout à fait franche avec vous, et je vous réponds sous le contrôle rigoureux de notre expert-comptable, Ladies Room a un bilan financier tout ce qu’il y a de plus respectable même si Liliane de Bettencourt n’a pas daigné nous refiler un centime d’euro. Et ce n’est pas faute d’avoir tenté le coup je l’avoue.

Après avoir vu l’expo Warhol, Loou a tenté de créer quelques toiles à base d’oxydation d’urine afin d’obtenir un financement de la fondation L’Oréal. Malheureusement elle a lamentablement échoué ; il paraîtrait que pipi et L’Oréal ne font pas bon ménage. Chacun son avis.
A noter qu’a contrario, Pampers et Libra se sont montrés très intéressés par son art urinaire. Le comité de rédaction a cependant refusé leur offre considérant que cela pouvait porter préjudice à l’image et à l’esprit philosophique de Ladies Room qui se veut libre de toute couche (oui même en cas d’incontinence !). Nous avons cependant noté votre intérêt pour les échantillons de beauté.

Comme nous aimons particulièrement les inspecteurs des impôts que nous considérons comme des êtres supérieurs, nous avons envoyé Aulive faire le tour de tous les Sephora de la capitale en Vélib’ pour réunir quelques mini doses de Trésor de Lancôme et Lady Million de Paco Rabanne. Parce que vous le valez bien et que l’on vous doit bien ça : trouver un amant en étant inspectrice des impôts n’est pas chose aisée pour ne pas dire impossible.

Sûr que grâce à cela, vous serez ainsi l’inspectrice la plus olfactivement attirante de ce pays, voire d’Europe pour ne pas dire de la Terre entière.

Votre dévouée Docteur BritBrit Chérie
Ancienne interne en impôtologie, CHU de Monaco

PS : Pourriez-vous me renseigner sur le crédit d’impôt accordé aux donateurs de l’ISF ? Je suis très intéressée. Merci d’avance de votre sollicitude et de votre générosité.


 

 Chère Doc BBC,
J’adooore ce que vous faites ! Je pense très sincèrement que votre style sans faille, votre esprit décalé et brillant, votre intelligence high level vont un jour changer la face du monde.
Par contre, j’ai été très choquée par ton article sur le concours de Miss et Mister Pau. Comme tout le monde le sait, on ne se moque pas du physique des gens surtout s’ils ont un air un peu débile, et là tu t’es carrément déchaînée.

Mocheté par ci, laideron par là, tu n’y vas pas de main morte. A croire que tu étais en période de reproduction sans mâle sous la couette au moment de l’écriture de ce billet pas gentil du tout. Il m’est d’avis que tu t’es vengée d’une quelconque contrariété sur ces pauvres participants qui ne demandaient pas grand-chose à part finir à la page « Curiosité » de la République des Pyrénées (un journal formidable que j’ai découvert à mes 15 ans lors d’une classe neige à La Mongie).

Mais pourquoi es-tu si méchante ?

Dans l’espoir que tu me répondes sans glisser les mots « connasse », « pouffe » ou «triple Danièle Gilbert ».

Avec toute ma sympathie et mon amour d’autrui,

Druuna75

Chère Druuna75,

Je suis honnête : oui, il m’arrive parfois d’avoir la méchanceté gratuite. La dernière fois, c’est quand on m’a présenté le chihuahua de mon cousin Antoine. Il était tellement affreux que je n’ai pu m’empêcher, comme par réflexe, de lui mettre un coup de tatane dans la gueule. Je ne regrette absolument pas mon geste ; il l’avait mérité.

Cependant, en ce qui concerne mon analyse sociologique sur le concours béarnais de Miss et Mister Pau, je suis restée tout à fait objective. Est-ce ma faute si la réalité crue peut blesser ? Alors oui, je me suis attaquée au physique des candidats et alors ? Existe-t-il encore des gens pour croire que lors de concours de beauté on s’attache à juger leur connaissance sur le monde marin ou parler ethnologie équatorienne ?

Non Druuna75, dans ce cas précis, je n’ai pas été méchante mais réaliste et c’est bien là toute la différence.

Je me suis par contre demandée pourquoi cet article sans prétention bien que formidablement écrit avait suscité en toi tant d’émoi. Et j’ai trouvé : tu as échoué en 1991 au concours de Miss Camping de Bénodet et cela t’est resté en travers de la couronne dentaire ce qui a provoqué un abcès absolument immonde que même le dentiste n’osait glisser un doigt dans ta bouche. Depuis, c’est plus d’un doigt que le dentiste t’a glissé… Heu, je m’éloigne du sujet, mais il faut dire que mes enquêtes sont très poussées.

J’ai découvert que tu n’avais pas perdu parce que ta permanente n’était pas parfaite ou ta zone poitrinaire encore en friche, mais Sandrine, la grande gagnante, était quand même un poil au-dessus de toi. Je tiens toutefois à apaiser ton esprit puisque la Nature t’a vengée : Sandrine est aujourd’hui une vraie fabrique à mycoses en tout genre, a un poireau au coude impossible à vaincre même par la technique du laser, et tu fais un 90C (certes un peu fabriqué mais C quand même). Rassurée ?

Sache que si nous organisons un jour un concours de Miss Ladies Room, je voterai pour toi ; quand j’ai un patient très atteint, je fais tout pour le soutenir quitte à renier mes
convictions.

GenevièveDeFontenayMent tien,

Docteur BritBrit Chérie,
Praticienne en chirurgie de la face et du mollet

 


Vous avez des questions, des inquiétudes, vous souhaitez réagir à un article ou tout simplement, mieux comprendre le fonctionnement de Ladies Room, le docteur BritBrit Chérie attend vos
mails 
à cette adresse.
Prochaine consultation en octobre 2010 !
NB : Le cabinet n’accepte pas les paiements par chèques et les pauvres.

Publicités