Doc BBC #9 : Auscultation au rayon X

 

Comme tous les mois, le désormais improbable Docteur BritBrit ausculte la Room des Ladies pour répondre à toutes les questions plus ou
moins saugrenues de ses membres.

En ce merveilleux mois de mai, BritBrit Chérie revêt sa plus belle tenue de gynéco pour répondre aux problèmes coquins de Tévouille et Lolipop. Encore de nouveaux challenges à relever pour notre médecin rêvé… et cette fois sans culotte
!


 

canard-sex-toyChère docteur BritBrit Chérie,
 

Je l’avoue pieds et poings liés avec des menottes en fourrure rose et un bandeau en satin sur les yeux : j’aime le sexe. Je l’aime tellement que j’ai consacré tout un article à cette passionaria des plus hot. J’ai également toute une collection de sex toys modèle Canard qui ferait
bien des envieuses. J’en ai des purple, des noirs, des classiques pour le bain, des avec une boule rouge dans le bec et des chaînes sur les ailes, et d’autres avec des plumes dans le cou.
Même ma grand-mère trouve cela charmant. Bon, je ne sais pas si elle a vraiment bien compris leur utilité, rapport au colvert en céramique de Tunisie qu’elle m’a offert à
Noël.
 

Mais bon, je ne suis pas là pour te parler de ma grand-mère bien que le sujet mériterait réflexion eut égard à sa volonté de me faire épouser le petit-fils de sa voisine (un
roux à la coupe en brosse avec trois poils au menton et un look de comptable). J’aime le sexe mais bon, faut pas pousser mémé dans les orties, c’est le cas de le dire.
 

Donc, si je t’écris aujourd’hui, c’est pour te faire part d’un grave problème : mon amour pour faire l’amour est si pressant que j’ai épuisé tout le stock d’amants
disponibles autour de moi. Les collègues de bureau (mauvais plan), les gars de la paroisse (pas mal contrairement aux idées reçues), ceux de la Marine… enfin, plutôt les membres du club de pédalo
de Besançon, les amis et les amis de mes amis et même leurs amis aux amis des amis de mes amis (tu me suis là ?)… J’ai tout puisé et épuisé.
 

Résultat, aujourd’hui je suis en cale sèche et j’ai peur de cicatriser.  Au secours docteur BritBrit !

Tévouille

 

docBritBrit.pngChère Tévouille,
 

C’est marrant, ton prénom rime avec chatouille, mouille, c…. Enfin, plein de mots en « ouille ». C’est à se demander si le prénom n’amène pas la destinée d’une personne. Question
philosophique de haute volée, isn’t it ? Je te conseille d’y réfléchir dans tes moments de solitude, cela t’aidera à patienter au Pôle Emploi.
 

Pour en revenir au sujet qui te préoccupe, première chose qui devrait te rassurer : tu ne vas pas cicatriser. Vu le nombre de messieurs qui t’ont honorée, il m’est d’avis que tu
es désormais suffisamment « ajourée » pour ne pas voir se refermer l’antre du plaisir. C’est un peu à l’image d’un paquet de Petits Lu : au début t’y vas mollo avec l’ouverture facile histoire de
ne pas déchirer l’emballage et, la gourmandise aidant, tu te sers, tu te ressers et l’ouverture du paquet finit par craquer irrémédiablement et définitivement que même le scotch ne peut réparer.
De ce côté, tu es donc sauve.
 

Pour ce qui est de l’épuisement des stocks, la seule possibilité de réponse à ton problème est de te faire changer de crèmerie, autrement dit de chercher le mâle ailleurs, dans
des lieux où la loi du sexe règne au-dessus du droit constitutionnel européen. Voici quelques meeting points des plus prometteurs :
 

– Seulement en cas d’extrême urgence, surfe sur ChatRoulette.com : le site regorge d’énergumènes en tous genres (la preuve ici), la paluche déjà en action. C’est rapide, sans engagements et garanti sans
projections.
 

– Si tu es « Old School » dans l’âme, file vite dans une back room. D’après les connaisseurs, celle de la Marina de Soumoulou mériterait d’être découverte malgré son ambiance
80’s : murs noirs et humides, odeurs que l’on aimerait indéchiffrables, sensation poisseuse et ambiance sonore Jean-Pierre François.
Tu n’oses pas franchir le seuil devant tout le monde de peur d’être perçue comme la grosse chagasse du coin ? Voici une petite astuce de mon cher Confrère, le docteur Godefroy :
fais comme si tu allais aux toilettes. Comme de par hasard, elles sont bien cachées et tu te retrouves sans le vouloir dans la back room. Et hop, ni vue, ni connue, tu apparais comme une jeune
oie blanche aux yeux de tous les membres présents et non comme un vieux sac Leclerc usé que l’on aurait jeté au bord de l’autoroute.
 

– Tu as toujours eu l’esprit d’équipe ? Qu’à cela ne tienne et rendez-vous vite à la 3ème mi-temps de match. Peu importe la discipline, on n’est pas là pour parler ballon ou du
con d’arbitre. Ce Hot Spot est un des meilleurs  parmi les meilleurs : les participants ne sont pas très regardants sur l’état de la marchandise (très pratique en cas d’herpès) et surtout
des mecs qui entonnent à tout bout de champ « choper, choper, choper la Cum-cum, avant que ce soit la Cum-cum qui vous chope » ne peuvent vouloir que ton bien.
 

Maintenant que tu as toutes les cartes en main, il ne me reste plus qu’à te souhaiter bonne bourre.

ManiXeMent tiens,

Docteur BritBrit Chérie
Médecin du Sport, spécialiste en Putologie
& Docteur Godefroy
Backroomologue, 20 ans d’expérience en Fistologie

 

Note à ma famille : tout ce que vous venez de lire n’est pas écrit par moi mais par quelqu’un qui se fait passer pour moi. Je trouve cela scandaleux et vais demander
immédiatement à Horacio des Experts Miami de mener l’enquête pour démasquer l’usurpateur. Manquerait plus que vous pensiez que je ne suis plus vierge !


 

Capture-d-ecran-2010-05-20-a-00.26.19.pngChère doctoresse,

Je suis Lolipop, la très célèbre tenancière de l’espace Back Room de Ladies Room. Tu sais, cet endroit intime, ce boudoir des temps modernes, cet espace de liberté sexuelle
où les filles publient avec fougue leurs plus brûlants écrits.

Enfin, cela était vrai jusqu’il y a peu. J’observe que depuis quelques temps, quel que soit le sujet, certaines Ladies proposent systématiquement leurs articles pour la Back
Room. Pas plus tard qu’hier, j’ai reçu :
– Un article sur la difficulté à réaliser le glaçage d’un CupCake,
– Un pamphlet sur les connasses en période de soldes chez H&M,,
– Une thèse sur le maniement de l’escarpin de 12 cm de talon en milieu rural et terrain accidenté.

Tout cela est bien intéressant, mais ça n’a absolument aucun rapport avec notre antichambre du désir et de la chaude passion et l’esprit libertin qui y règne.

Alors comment faire comprendre aux filles qu’il ne faut pas cliquer comme des folles sur la case « Je dédie mon texte à la Back Room car je suis chaude comme la braise »
?

Merci de ton avis éclairant, Ô déesse parmi les déesses, onirique ange de Ladies Room, génie salvateur de la chick’litt’.

Lolipop

 

docBritBrit.pngChère Lolipop,
 

Quelle verve ! Un peu plus et j’aurais pu croire que derrière ce pseudo aux accents Nabokovien se cachait Régine Desforges. La pauvre, il faut dire que de sexe finalement, elle
n’a désormais plus que les mots pour le pratiquer (là, je me retiens pour ne pas faire de remarque désobligeante sur l’état de sa tronche).
 

Ma chère Lolipop, tu m’apprends par ton message l’existence de cette chambre secrète même si j’ai déjà entendu parler de toi en long, en large et en travers, photos à l’appui.
Cela confirme donc la rumeur selon laquelle tu serais une véritable chaudière, 38.3°C au thermomètre sous la langue.
 

Il faut dire qu’en ce moment, je suis très occupée et que je n’ai pas vraiment le loisir de visiter les obscurs et moites recoins de Ladies Room, mon temps libre étant consacré à
– en vrac – :
– Visionnage intégral de la dernière saison de Nip Tuck afin de parfaire mes techniques chirurgicales. Je pense que d’ici quelques épisodes, je saurai enfin comment
greffer un champignon de Paris à la place d’un pénis.
– Essais cliniques divers sur mon chat : Quid si je lui mets des chaussettes ? Combien de temps peut-il tenir le cul en l’air quand je lui frotte le bas des reins ? Épilation et
chat : crème dépilatoire ou épilateur électrique ?
– Fabrication de bracelets brésiliens pour aider Gisèle Bündchen dans la mise en place de sa future association « Sauvons les mannequins qui se suicident en mangeant des Happy
Meal ». Les médecins ont aussi besoin de s’allier à de grandes causes humanitaires.

– La recherche et le développement de mises en bouche pour le Grand Gala annuel des Putologues.
 

Tout cela pour dire que tes problèmes de logistique rédactionnelle me paraissent d’un intérêt mineur comparés à ma vie palpitante et rayonnante.
 

Cette réponse n’a donc pour autre avantage que celui de faire parler de la Back Room et d’inciter les Ladies à poster régulièrement des textes dégoulinants de sensualité au bon
endroit. Ne me remercie pas, je suis comme ça : généreuse.
 

PileOuFacement tiens,

Docteur BritBrit Chérie
Podologue de trottoir,
ancienne interne des Hôpitaux de la rue Saint-Denis.


Vous avez des questions, des inquiétudes, vous souhaitez réagir à un article ou tout simplement, mieux comprendre le fonctionnement de Ladies Room, le docteur BritBrit Chérie attend vos
mails 
à cette adresse.
Prochaine consultation en juin 2010 !
NB : Le cabinet n’accepte pas les paiements par chèques et les pauvres.

Publicités