Le docteur BritBrit examine Candy et Miss Dominique

Quatrième consultation du désormais incontournable Docteur BritBrit de Ladies Room. On se demandait comment
on faisait avant… Ce mois-ci, sur le champ opératoire, nous avons une question primordiale sur l’impact des prénoms sur la personnalité des personnes et un espoir de sauvetage de Miss Dominique. Le
docteur BritBrit arrivera-t-elle à résoudre tous ces cas ? Réponse ci-dessous.

__________________________________________


Cher Docteur BritBrit,

Tout d’abord, merci. Oui merci d’éclairer ma vie comme une lampe de poche éclaire en pleine nuit le chemin qui même de ma Quechua aux toilettes du camping. Merci de partager avec nous tes sages
conseils comme la technique du camouflage avec un sac Leclerc. Merci de nous aider jour après jour à avancer dans la vie telle la sublime canne du docteur House (d’ailleurs, je te trouve sublime
aussi).  Merci d’exister tout simplement.

Je voudrais aujourd’hui solliciter ton avis sur le prénom de Candy. Candy… C’est nul Candy. Ca fait connasse. Ou salope. Ou les deux. Et je ne dis pas ça parce que mon mec travaille avec une
blonde, sosie de Cameron Diaz, qui pousse des petits gémissements dès qu’un trombone l’effleure et qui s’appelle Candy. Non , non, non.
Cela dit, tu ne trouves pas que c’est un prénom qui incite à la débauche ?

Merci d’avance de ta réponse éclairée et éclairante, tant et tant qu’elle en sera forcément éblouissante.

Mayafeels


Commentaire posté sur LADIES ROOM «J’y vais, mais j’ai peur… » par Magadit
 très librement réinterprété par BBC (je n’avais que ça à faire !)



Chère Mayafeels,

Tout d’abord permets-moi te féliciter pour la qualité de tes métaphores à mon sujet. Je ne sais
pas si je mérite tout ça. Attends, laisse-moi réfléchir deux secondes… Oui, tu as raison : je le mérite grandement !

Pour en revenir au sujet d’importance qui nous préoccupe, et après étude et enquête approfondies à la bibliothèque virtuelle d’Harvard et de BarbieLand, je dois me ranger de ton avis : Candy est
un prénom qui incite à la débauche, mais j’irai encore plus loin en avançant que Candy est surtout un prénom de débauchée.

J’en veux pour preuve l’expérience in vivo  menée auprès de Candy, ma chatte ( l’animal j’entends, pas le sacro-saint temple du plaisir, bande d’esprits libidineux ). Et bien
voyez-vous Candy ne faisait pas deux  ou trois chaleurs par an comme toute chatte de bonne maison normalement constituée. Non, Candy se laissait aller à plus de cinq poussées hormonales par
semestre !
Et vas-y que j’attire tous les mâles du quartier, et vas-y que je miaule comme une chagasse, et vas-y encore que je me prenne pour une Citroën BX dès que l’on me frotte le bas du dos (comprendre,
je lève l’arrière train comme si j’avais des suspensions hydrauliques).
En bref, une vraie dévergondée qui a finit sur le trottoir. Ecrasée.

Pour aller au bout de l’expérience, je suis actuellement en train de mettre en perspective le prénom Candy avec d’autres. J’ai donc recueilli à la maison des chattes répondant aux noms de Paris H.,
Emmanuelle, Clara M., Sandy.
J’en appelle d’ailleurs à vos dons : si vous avez des pilules contraceptives pour félins, je prends. Je ne manquerai pas de vous tenir informés de l’état des mes travaux de recherche.

Chère Mayafeels, souhaite surtout beaucoup de courage à ton homme : les miaulements de Candy en période de chaleur, c’est tout bonnement insupportable. A cet effet, merci de bien vouloir lui
transmettre  en signe de compassion ces quelques bouchons d’oreille à mon effigie que je t’envoie.

Chat-leureusement,

Docteur BritBrit Chérie
Maître de conférences sur la portée animale, par lot de 5 ou 6 chatons



__________________________________________




Cher Docteur BritBrit,

Tu ne peux pas savoir comme cela m’a fait plaisir de partager ce petit toast au saumon mariné à l’huile d’olive avec une pointe d’aneth lors du dernier drink de Ladies Room.
Tellement, que j’ai gardé pendant une semaine un petit morceau de poisson coincé entre ma troisième et quatrième molaire en partant du fond en guise de souvenir. Tu es telle que je t’imaginais :
exceptionnellement belle physiquement et dans ton âme. Une vraie déesse incarnée.

Voilà pourquoi, je m’en remets à toi. Je suis inquiète : Miss Dominique a perdu 50 kg, mais n’a toujours pas de succès, alors Lady Gaga oui. Que doit-elle faire pour enfin connaître la
gloire ?

Merci de ton aide précieuse,

Storia Giovanna



Commentaire posté sur LADIES ROOM «C’est chic d’être ronde ! » par
Castor

 entièrement remasterisé par BBC en mode « j’me la pète »



Chère Storia,

Sache que pour moi, ce fût également un réel plaisir de te rencontrer même si j’ai dû signer ta culotte, le Super Kiki en peluche de ton chéri et  promettre par téléphone à ta mère de lui
ramener un peu d’eau de Lourdes dans une vierge en plastique, format 20 cl.
Honnêtement, je ne sais pas ce qui a été le plus difficile dans le lot.
Cela dit, c’est avec beaucoup d’amitié, et grâce au chèque que tu as pris le soin de joindre à ta requête, que je m’empresse de répondre  à ta question.

Je pense que le problème de notoriété de Miss Dominique ne trouve pas sa cause dans sa perte de poids. Rappelle-toi, même en version majorée, personne n’en voulait.

Il faut dire que commencer sa carrière avec un nom de pâté pour chat (ndla : Beth Sheba), pour l’échanger avec un prénom qui a fait gloire et déchéance de Sœur Sourire, cela n’est pas forcément de
bonne augure. Et puis, chanter à la concorde avec Jeane Manson et Mireille Mathieu pour fêter l’avènement du nouveau président Sarkozy, on a vu mieux comme choix de carrière.

Je crains malheureusement que Miss Dominique soit en état de mort artistique
– pour peu qu’il y ait eu une naissance, ce qui n’est guère certain -, et je suis même prête à parier que quelques
collègues se porteraient volontaires pour l’euthanasier. Musicalement parlant bien sûr.

La morale de cette histoire est la suivante : on peut avoir un physique attrayant ou qui l’est devenu et ne pas réussir à gravir les marches de la gloire. Mais l’inverse n’est pas vrai non plus :
on peut avoir une tête dégueulasse et rester à tout jamais dans l’anonymat.
La notoriété a une seule et unique clé : une bonne attachée de presse. Celle de Lady Gaga doit être tout bonnement une fille extraordinaire. Réussir à vendre de la soupe en mp3 à la planète
entière relève de l’exploit non ?

En attendant, tu peux toujours porter toute ton admiration sur moi ; je ferai comme si de rien n’était.

VIPment vôtre,

Docteur BritBrit Chérie
Spécialité en célébrités déchues, mention Sabine Paturel

__________________________________________

Vous avez des questions, des inquiétudes ou vous souhaitez tout simplement réagir à un article ou sur le
fonctionnement de Ladies Room, le docteur BritBrit attend vos mails à l’adresse suivante :



Prochaine consultation le 27 août 2009

NB : Pour les futurs patients, merci de ne pas oublier votre carte Vitale, votre attestation de mutuelle ainsi que votre chéquier et quelques billets (devises acceptées : euros, US dollars, livres
sterling only). Pour les CMU, sachez que le cabinet ne consulte pas les pauvres.

Publicités