Telle le messie…

La semaine dernière, j’essayais de vous faire comprendre tant bien que mal qu’en chacun de vous sommeillait une star et que toute la difficulté résidait dans le fait de trouver la voie de la
célébrité.
Malheureusement, après un cours séjour à Paris pour assister à un « famous
drink – VIP only », je me suis rendue compte que j’avais oublié une niche d’activité « starifique » importante : Star chez
Ladies Room.
Et je suis d’autant bien placée pour vous en parler, que la Star de Ladies Room, c’est moi !

Alors, comment devient-on la diva d’un site communaire ? Comment susciter admiration dans les yeux des
contributrices ? Comment être accompagné par le staff de l’équipe comme une Britney Spears en shorty aux MTV Awards ? Et enfin comment se voir arrosée de verres de champagne parce que vous seule
vous le méritez alors que les autres ont droit à des demies-doses d’Oasis ? C’est ce que vous allez découvrir dans quelques instants…


Votre profil : Depuis toute petite, vous adorez faire des rédactions et corriger les fautes d’orthographe de
vos parents.
Vous pensez toujours que Jean-Claude Bourret, votre
amour télévisuel de quand vous étiez en maternelle, est le meilleur présentateur de JT que le monde n’ait jamais connu et qu’il aurait gagné à vous rencontrer plutôt que d’aller
dialoguer avec les extraterrestres.
Les rédactrices en chef des magazines féminins refusent votre candidature parce qu’elles se sentiraient trop diminuées à vos côtés. Vous n’insistez pas car vous seriez gênée de rendre fades des
personnes que tout le monde de la mode respecte.
Votre modestie ne vous étouffe jamais et c’est tant mieux, elle est l’essence de votre talent.

Les petits « plus » utiles pour passer de l’anonymat à la célébrité :

– Vous êtes belle discrètement. Comprendre vous avez une coupe de cheveux qui ne ressemble à rien, un mascara un brin dégoulinant et vous ne vous habillez pas comme une pute.
Cette stratégie permet aux lectrices qui vous rencontrent de croire que vous êtes comme elles, à la différence que vous réunissez en vous tout le génie de Marc Levy et de Barbara Cartland.

– Vous savez créer le manque. Votre production moyennement abondante mais de qualité hautement supérieure est attendue par vos fans comme un nouvel album de Mylène Farmer. Limite si vous
ne créez pas l’hystérie. Bien sûr, vous n’avouerez jamais que vous êtes un brin fainéant et que vous adorez perdre votre temps devant Secret Story, L’amour est dans le pré ou¨Pékin
Express
.
Le principal étant *que quand vous vous y mettez, c’est du lourd !

Vous avez un chat ingrat qui, au lieu d’avoir deux périodes de chaleur comme tout félin dosmestiqué normalement constitué, en a au moins une par mois. Ces hautes montées hormonales se
traduisent par de lugubres miaulements qui vous tiennent éveillée toute la nuit.
Résultat : vous êtes crevée et vous écrivez n’importe quoi (ex :« Jacques Gamblin joue avec la conviction d’une moule à la
persillade »
), même des thèses fondamentales sur les connasses.

– Vous êtes bourrée de talent. Et ça, à moins que vos parents ne vous aient fournis le gène, il n’y a pas grand chose à faire. Les miens, je leur ai filé un bakchich in utero pour qu’ils
s’attellent correctement à la chose. Ils ont bien travaillé les petits !

Le seul problème pour vous, est que la place de Star de Ladies Room est prise par mes soins et que je suis prête à me battre, besace Versace à la main, pour conserver mon statut d’icône.
Et pour tous ceux qui doutent de mon coefficient de divinité du Web, voici de quoi faire taire
les mauvaises langues
.

Bon, c’est pas tout, mais je dois faire la vaisselle maintenant. Parce que oui, malgré les adulations et au-delà de mon prodige littéraire, je suis comme vous !

Publicités