Vive les mariés ! (part. 3)

Résumé des épisodes précédents :

La « so beautiful » et « so famous » BritBrit, invitée au mariage de sa cousine Charlène, doit faire face à toutes sortes de
dangers : une grand-mère oppressante, une mariée trop belle pour être honnête, des rafraîchissements qui tournent la tête, un oncle Georges au bord du concours des culs
nus,…

Et dire que la journée ne fait que commencer…

 

 Si vous avez manqué les épisodes précédents, petite session de
rattrapage : 

Vive les
mariés ! Part. 1

Vive les
mariés ! Part. 2

 


 

Dans le bar-PMU situé pile en face de l’Eglise (quelle bonne idée
!)

A peine après avoir ingurgité trois petits verres, ma mère entre dans le bar telle un général des armées napoléonniennes. Elle
nous somme de regagner plus vite que ça les autres pour prendre la direction du Château des Tourterelles où se déroule la suite des festivités.

Nous obéissons sans sourciller à la douce perspective d’avoir d’autres réconfortants alcoolisés à l’arrivée.

Ma mère est heureuse de voir qu’elle a encore un reste d’autorité et s’en félicite auprès de qui veut bien l’entendre :
« Avec moi, on ne rigole pas », ponctue-t-elle fièrement son discours.

 

 

Le convoi

Avec ses nouvelles lois sur l’alcool au volant, je décide de laisser ma voiture là où elle est – à cheval sur le trottoir, devant
la gendarmerie.

La mère du marié me propose de partager sa Citroën Xzara. J’ai un peu honte de monter dans une voiture de vieux avec ma robe
Chloé, mais finalement je me dis qu’en me ratatinant sur mon siège et en portant ce sac Leclerc 100 % recyclable en guise de chapeau, je devrais à peu près pouvoir passer inaperçue…

 

Raté.

Je viens de me faire griller par Romain, mon neveu foncedé qui ne l’est a priori pas assez. Rage,
rage.

 

 



Le vin d’honneur

 

Le son de l’accordéon accueille les invités. Les nouveaux époux font leur entrée sur La Paloma (?). C’est
curieux parfois le goût des gens pour la musique.

 

La mariée fait le tour des convives avec un sourire ultra-brite greffée sur les lèvres et la grâce d’une princesse. Je la hais,
je la hais.

 

Arrivée à ma hauteur, elle me dit qu’elle est trop heureuse que je sois là (moi aussi, heurk), que
je n’ai pas changé
(toi par contre t’aurais pas oublié d’être
moche ?
), me demande si je suis mariée
(et ta sœur ?!), et surtout de ne pas m’inquiéter car ce bonheur sans faille peut me tomber dessus sans que je m’y attende (pouffiasse !).
Je grogne un « Félicitations » et tente une échappée en suivant un plateau de petits fours.

 

Tiens un plateau de coupes de Champagne vient de croiser ma course folle ?! Bon, ben puisque le serveur insiste j’en prends deux,
une pour chaque main. Héhéhé…

 

Je me fais harponnée par ma grand-mère qui a décidé de me présenter à toute les membres de la famille dont j’ignorais
l’existence, et inversement. Heureusement, je n’ai pas besoin de parler, elle fait tout pour moi : oui BritBrit a un bon métier dans la publicité ; elle a fait des études vous savez.
Oui, elle habite seule. Non, elle n’a pas d’ami. Encore moins de mari. Et encore, encore moins d’enfants. Si seulement elle pouvait me faire ce dernier bonheur, moi qui me sens si fatiguée, vous
comprenez.

 

Je m’esquive en suivant cette fois un plateau de verrines. Le garçon me propose en prime un verre de punch. Si ça peut lui faire
plaisir…

 

Valentine a repéré un vieux de 25 ans. « Tu crois que je dois lui dire que j’ai déjà fais l’amour ? ».
Heu Valentine, tu crois que pour une fois tu pourrais garder ta culotte en place ?

 

L’accordéoniste s’en donne a cœur joie et nous joue un mix original de sa composition – personne n’avait osé jusque là et pour
cause – :
La vie en rose vs FrouFrou.

 

Mon frère et sa copine supplient le photographe officiel de les prendre en photo tous les deux tous seuls. Pamela, pour le
convaincre, lui précise qu’elle a été mannequin locale du côté d’Auxerre il y a quelques années et qu’elle aspire aujourd’hui à devenir modèle pour œuvres d’art « parce que l’art c’est super
important dans la vie. C’est la vie! ».

 

Tiens, un beau brun ?! Et si je le suivais ? Mais, mais… 
C’est l’INFORMATICIEN A NEZ ORIGINAL QUE J’AIME EN SECRET ! Mais que fait-il ici ?

 

 

 

A suivre…

Crédit photo : Guillaume Brialon via Flickr 

Publicités