I wanna be PARIS HILTON !

 


Au grand jeu du « Si tu étais quelqu’un de célèbre, tu serais qui (en dehors de ton père, ta mère, ton cousin Antoine, ta cop’s Aurélie,…) ? », certains hésitent, se
grattent le menton en se demandant s’il vaut mieux être une personnalité intelligente (Einstein, Léonard de Vinci, Marie Curie, ) ou une célébrité humaniste (le Dalaï Lama, Sœur Thérésa, Lady Di)
voire un artiste accompli, connu et reconnu pour la puissance de son œuvre (Picasso, Molière, Céline Dion).

Pour moi, les tergiversations furent brèves puisque la réponse m’est apparue comme une parfaite évidence : je veux être Paris Hilton. Autrement dit :

I WANNA BE PARIS HILTON !

Entre ceux qui ont les yeux exorbités et les autres qui ricanent en coin voire la gueule béante, je reste la tête haute parce que vous pouvez être certains que j’aie bien les idées en place quand
je vous dis que Paris Hilton est le meilleur chemin de vie.

 

 
Côté boulot…

Quand vous êtes Vous, vous râlez en permanence après votre job. Pas assez payée, pas assez de reconnaissance et en plus le chef est un con qui ne comprend rien à rien. Pour
résumer, vous faites un boulot d’abrutie et vous auriez mieux fait de devenir peintre dans le Vercors, votre rêve de toujours.

Si vous étiez Paris Hilton, vous ne sauriez même pas ce que le mot « work » veut dire.

Vos activités professionnelles se limiteraient à faire du shopping, sortir en boîte de nuit, refaire du shopping, inaugurer une nouvelle boutique de luxe, poser devant les photographes…
Eventuellement, pour faire comme tout le monde, vous entameriez un p’tit job en CDD  histoire de voir si cela vous plaît : styliste de sac à main, chanteuse – « Do you know the stars
are blind… » -, parfumeuse, actrice, mannequin,… Pour finalement vous rendre compte que rentière, ce n’est pas si mal que ça.

 

Côté vie privée…

Quand vous êtes Vous, deux options :

  • Soit vous êtes célibataire. Vous habitez dans un studio de 18m², vous adorez vous «détendre» devant La Roue de la Fortune et vous passez l’essentiel de vos soirées
    connectée à Meetic à bavasser avec Lover_44, ce dernier finissant par vous demander de lui faire une cyber-fellation (vous apprendrez par la suite qu’il n’avait que 15 ans et un traitement au
    Biactol).
  • Soit vous êtes avec quelqu’un. Dans ce cadre-là, l’Immonde (c’est le surnom que vous avez désormais attribué à votre moitié), vous a collé deux sales mioches dans les pattes,
    une belle-mère désagréable à long pif, un emprunt maison et un autre pour la Renault Scénic. Vos sorties se limitent au Mac Do, le seul resto à 50 km à la ronde qui accepte encore de recevoir
    votre progéniture, plus connue sous le doux nom des «infâmes».
    Question sexe, c’est une fois par mois si vous n’êtes pas à découvert bancaire. Et oui, cela se fête.


Si vous étiez Paris Hilton, vous seriez célibataire un coup, fiancée ou mariée l’autre coup.
De toute manière peu importe, l’essentiel étant de s’envoyer en l’air. Votre vie sexuelle
serait alors un vrai bonheur, pleine de rebondissements et de surprises…
…Enfin surtout sur le Net. Parce qu’après tout, ce n’est pas parce que l’on est multimillionnaire qu’il ne faut pas donner un peu de soi aux autres.

 

Côté B.A. …

Quand vous êtes Vous, et histoire d’avoir bonne conscience, vous optez souvent pour la solution de facilité : le don express une fois par an au Téléthon (elle est si
gentille cette Sophie Davant) voire au Sidaction (elle est quand même sympa cette Line Renaud).
Autant ne pas se le cacher, ce n’est pas ça qui va vous ouvrir les portes du Paradis.

Quand vous êtes Paris Hilton, les bonnes œuvres ça vous connait. Un million de dollars au Sidaction, un autre à la recherche contre le Cancer, un troisième à l’assos de Stéphanie
de Monac’ (elle est si cool Steph),… Au bout du compte, cela fait 15 millions de dollars par an pour les malheureux, dont 50 % déductibles des impôts.
Si c’est pas un Pass Backstage pour le Nirvana, je ne vois pas ce que c’est.

 

Côté Q.I. …

Quand vous êtes Vous, vous devez assurer un minimum en culture générale au risque de devoir affronter les quolibets de Mamie Simone qui vous met les 4 à la Suite aux questions de
Julien Lepers, et de votre neveu de 8 ans qui sait parfaitement faire la différence entre Ajax (le héros de la guerre de Troie) et Ajax (le produit ménager). Vous, non.

Si vous étiez Paris Hilton, non seulement vous n’auriez jamais pu confondre les deux Ajax (vous ignoreriez tout de l’un et de l’autre), mais en plus personne n’oserait mettre à
l’épreuve votre cerveau. Parce que ce qui compte vraiment dans le monde de Paris, c’est la beauté de l’âme… A moins que cela ne soit la beauté tout court… Je ne sais plus, je me trompe
toujours entre les deux.

 

Côté spiritualité…

Quand vous êtes Vous, vous avez eu haut-la-main  votre communion (la petite et la grande) ou votre Bar Mitzvah ou autre (je suis nulle en célébrations religieuses). Et
voilà. Charge à vos descendants de voir si l’on vous enterrera avec les saints sacrements ou pas, parce que vous, vous avez lâché l’affaire depuis vos quatorze ans et votre première
mobylette.

Si vous étiez Paris Hilton, la spiritualité serait comme une seconde nature. Un coup bouddhiste, un coup adepte de la Kabbale, un coup tentée par la Scientologie, votre vie ne
serait que dévotion, foi et mysticisme. Et après on dit qu’Hollywood est terre de dépravation. Que les langues sont mauvaises…

 

Et vous, aurez-vous autant d’arguments pour me dire quelle personne célèbre vous aimeriez être si vous n’étiez pas vous ?

Quoi qu’il en soit, sachez que la modeste auteure de ce billet se tient disponible pour être la célébrité de votre choix. En effet, qui ne rêverait pas d’une personnalité  aussi
brillante, belle, plaisante, altruiste badine,…

 

Ne me remerciez pas, je suis comme ça : hétérocentrique !

Publicités