Louboutin & la Fashion Week

De : Anna W.
A : BritBrit Chérie
Objet : Fashion Week démentielle avec Karl Lagerfeld

Chère BritBrit Chérie,

Depuis plusieurs semaines maintenant, nous lisons attentivement tes écrits et suivons volontiers des avis éclairés. Un constat s’est imposé à nous : d’entre toutes les bloggeuses, tu es certainement la meilleure.
 
Pour cette raison, nous sommes ravies de te convier à la Fashion Week 2008, défilé Chanel afin que tu nous fasses part de tes remarques stylistiques qui seront, à n’en point douter, fort à propos. Il est bien entendu que tu seras au premier rang, Karl L. l’ayant expressément exigé.
Nous sommes cependant au regret de t’informer que nous n’avons guère eu le choix concernant tes compagnes de défilé qui nous ont suppliées pour être à tes côtés ; tu seras donc placée entre Madonna et Scarlett Johanson. Nous espérons que cela ne te posera pas de problème même si nous comprenons que la compagnie de Jude Law et d’Angelina Jolie aurait été plus appropriée.
 
Dans l’attente de ton accord, nous te souhaitons, Chère BritBrit, tout le bonheur du monde car tu le mérites vraiment.
 
Avec toute notre admiration,
 
Anna W.
Responsable VIP fillesquiontdequoiadire.com 
Quoi, quoi, quoi ? Moi,moi,moi ? Au défilé Chanel ? Bon, il n’y a pas à tergiverser, c’est oui !
Imaginez un peu. Moi, pauvre provinciale perdue dans le Sud-Ouest (à une heure de Biarritz, certes, mais Sud-Ouest quand même), conviée personnellement à la Fashion Week, c’est à ne pas y croire ! Ce que c’est d’être une bloggeuse influente…
En moins de deux, me voilà habillée, coiffé, maquillée. Il ne reste plus qu’à me chausser. Où sont donc ces foutus mais so fabulousLouboutin ? Ah, les voilà !…


De : BritBrit Chérie
A : Anna W.
Objet : Fashion Week pas si démentielle que ça
 
Chère Anna W.,
 
Je suis au regret de vous informer que je ne pourrai me rendre au défilé Chanel. J’ai en effet eu un accident fashionesque des plus graves : le talon de mes Louboutin s’est cassé dans les escaliers de l’aéroport et je suis plâtrée jusqu’à la cuisse.
 
C’est donc en compagnie de ma télé branchée sur « La mode, la mode, la mode » et d’un pot de foie gras (tradition locale oblige) que je suivrais attentivement le défilé Chanel.
Il faut dire que c’est finalement un peu comme si j’y étais grâce à mon médecin. Avec la dose de morphine prescrite, je me sens d’un coup très proche de Kate Moss. Si je rajoute dessus une bonne rasade de Bordeaux, je crois que j’aurais enfin quelques points communs avec Amy Winehouse.

Par ailleurs, je comprends tout à fait votre déception de ne pouvoir bénéficier de mes commentaires sur la Fashion Week. Ne vous inquiétez pas, je vous propose de réaliser un reportage en bonne et due forme sur la braderie Rip Curl d’Hossegor. C’est un autre genre, mais cela n’en demeure pas moins palpitant. Si si, je vous assure.
 
Pour finir, je vous prie de bien vouloir m’excuser auprès de Karl qui, j’en suis sûre,  compatira, lui qui porte constamment une minerve.
 
Continuez à me glorifier, j’aime ça et c’est vrai que je le vaux bien.
 
Très cordialement,
 
Votre BritBrit Chérie
Publicités