Petites choses à considérer avant de se marier

En temps normal, je considère toute personne mariée comme morte. Ceci étant, parce qu’à mes yeux vous êtes encore en vie, il me semble urgent en cette période où il est de rigueur de convoler en (justes ?) noces de vous prodiguer quelques vérités.

Voici une checklist de petites choses à prendre en compte avant de vous marier une bonne fois pour toute.

Les questions essentielles à se poser…

… A vous-même :

  • Pourquoi est-ce que je me marie ? Si c’est pour une simple considération d’abattement fiscal, il est peut-être inutile de s’engager dans une procédure qui dès l’année prochaine ne vous apportera aucun avantage financier. Bien au contraire. Il y a peut-être d’autres solutions comme la fraude fiscale.
  • Pourquoi est-ce que je me marie avec CETTE personne ? Si c’est parce qu’elle vous a mise enceinte, pensez qu’il existe d’autres moyens pour lui faire payer une pension alimentaire et les études du marmot qui ne vous imposent pas de le voir se gratouiller les castagnettes devant Star Wars.
  • Est-ce que je crois en lui ? Inutile de vous dire que si vous le prenez déjà pour un boulet et que son avenir professionnel et personnel est à vos yeux aussi brillant que celui de Mickaël Vendetta, il y a peu de chances pour que vous l’aimiez vraiment et qu’il soit aussi fabuleux qu’il souhaite vous le faire croire.
  • Est-ce que je lui fais vraiment confiance ? Si à cette question, vous répondez « non », vous avez raison. L’amour ne justifie pas l’aveuglement et le pire est toujours à venir. Je dis ça sans chercher à provoquer chez vous un sentiment dépressif, je ne veux que votre bien.

… avec votre futur époux :

    • Qui prend le contrôle de l’argent ? Faites en sorte que cela soit vous. C’est tout ce que j’ai à vous dire à ce sujet.
    • Qui nettoie les toilettes ? Bien sûr, il y a ces satanées cuvettes, mais je parle aussi des autres travaux ménagers. Si vous avez envie d’être la femme de ménage du couple, c’est votre droit le plus strict, mais il me semble important de clarifier cette situation juste au cas où il voudrait également exercer cette fonction au sein du foyer.

  • Est-ce que tu resteras avec moi si j’ai un cancer / une MST mortelle / le syndrome d’enfermement ? S’il répond oui, c’est qu’il en veut à votre assurance vie (note pour plus tard : penser à faire don de votre assurance vie à une œuvre pour les animaux). S’il répond non, c’est un goujat. Quelle que soit la réponse, prévoyez de manger 5 fruits et légumes par jour, de faire du sport et de vivre loin d’un site classé SEVESO. Non seulement cela devrait vous maintenir en forme, mais surtout, cela vous évitera bien des conflits à ce sujet.

Et sachez que :

  1. Une fête de mariage est un horrible gaspillage d’argent. Toutes les raisons qui vous poussent cependant à la mise en œuvre de ce projet sont de pauvres excuses pour vous alcooliser en société une fois de plus mais avec la bénédiction de vos parents.
  2. Le sacrifice fera désormais partie intégrante de votre vie. Il ne vous reste plus qu’à faire avec.
  3. On peut aimer et détester à la fois. Ainsi, ce n’est pas la peine d’engager une procédure de divorce si votre ensemble Agent provocateur à plus de 800 euros a fini javellisé parce que Monsieur ne sait pas faire de machine à laver à 35 ans. Faites juste remarquer que tout se paie et que même dans un couple, les bons comptes font les bons amis.
  4. Habiter chez vos beaux-parents ne sera jamais une solution, même temporaire et même si vous devez vivre dans une caravane de 4 m2 à cause de ce gros con de promoteur qui vous arnaque sur les délais et qui fait que votre appartement, dont vous avez déjà commencé le remboursement du crédit, ne sera livré qu’en 2017. Pensez à votre santé mentale (et sexuelle) avant tout !
  5. Faire des enfants pour consolider son couple est une aberration. D’ailleurs faire des enfants tout court reste une erreur fatale provoquée par un égarement intellectuel consistant à croire que les deux plus belles choses au monde est de donner la vie et de transmettre ses valeurs à un gosse.
  6. Ne lui dites jamais la vérité concernant les choses que vous pensez sur les membres de sa famille. S’il vous le demande, essayez d’enjoliver les choses. Exemples : son père n’est pas un chaud lapin, mais quelqu’un qui apprécie les plaisirs de la vie, sa mère n’est pas une radine mais une femme prévoyante, sa filleule n’est pas une grande gueule mais une personne très prolixe. Avec ça, vous devriez éviter 50% des situations conflictuelles rencontrées par les couples.
  7. Partager un lit est toujours quelque chose de difficile. Prenez le pouvoir – comprendre les ¾ de la surface – dès les premières minutes de vie conjugale. Ce sont elles qui décideront de votre espace vital pour le reste de vos nuits.
  8. Vous n’êtes pas obligés d’aimer les mêmes choses pour que l’amour perdure, exceptions faites s’il est fan des films Apple Pie 1, 2 et surtout 3, grand amateur gastronomique de finanziera (un plat turinois à base de cervelle de boeuf et de testicules de taureau), il danse la Soca dance dès qu’il est blindé. Selon une étude menée par mes soins de manière tout à fait crapuleuse (fausses interviews, analyses truquées, subjectivité…), ses « passions » sont les pires ennemies du couple.
  9. N’attendez pas de miracle. Votre moitié vous épouse avec tous ses défauts et la seule chose qui pourra vous sauver (en dehors de la prière ou d’un cocktail létal) ou tout du moins, altérer vos souffrances sera un conseiller conjugal.
  10. Personne n’est parfait à commencer par vous !

Bon courage !

(c) IGO Photography<;/a

About these ads