Petit Précis de la célibataire #8 : Devenez un piège à mecs

On a toutes en tête l’image de la fille seule à une terrasse de café qui, sans qu’elle n’en requière à Dieu, voit un bel éphèbe lui demander si la place à côté d’elle est libre pour un moment de joie partagé et plus si affinités. Sauf qu’en pratique, cette situation ne se produit qu’extrêmement rarement même si l’on a tracé les lettres « Free » au marqueur rouge sur son front (je le sais, j’ai testé. On m’a juste demandé le prix d’un abonnement pour une box).

Attirer un homme dans ses filets se révèle bien plus compliqué qu’il n’y paraît sauf si l’on ressemble à un de ces robots de Victoria’s Secret ou que l’on soit déguisée en prostipute pour l’occasion. Il faut non seulement accrocher son regard mais en plus le convaincre que l’on est la fille idéale, celle dont il ne pourra plus se passer et qui donnera un véritable sens à sa vie.

Une seule solution : se transformer en piège à mecs. Pas si simple ? Taratata. Fort heureusement pour vous, le Petit Précis de la Célibataire répond une fois de plus présent pour vous donner les clés du bonheur.

1. Un premier contact tout en sensualité.
Les regards de braise ou l’ignorance, ça marchait du temps de nos mères, quand elles craignaient que leur stérilet ne soit pas bien en place si la Chose se concluait. Cela permettait de faire patienter le garçon en attendant de caler un rendez-vous avec son gynéco pour faire le tour du propriétaire avant que le locataire vienne s’y installer. Bref. Aujourd’hui, question contraception, tout a changé, alors on y va franco et on met en avant toute sa sensualité.

Cas pratique : Demandez à votre proie de replacer le collier qui vient bien évidemment de se décrocher de votre cou. Balayez vos cheveux légèrement parfumés pour lui révéler votre nuque gracile, tournez la tête et faites-lui un sourire charmeur (pas celui où l’on voit toutes vos gencives). Alors qu’il tâtonne avec le fermoir, murmurez d’une voix grave quelque chose comme "Je parie que vous ne pensiez pas aider une jeune fille à s’habiller ce soir !". Et zou, le tour est joué !

1 bis. Un premier contact tout en animalité. Si décidément il n’y a rien à faire et que votre sex-appeal est au niveau Nadine Morano, utilisez les bienfaits de la science et de la pharmacopée en vous pulvérisant de phéromones pour chats autrement appelées « Phéromones de l’amitié ». Après, tout est dans l’interprétation du terme « Amitié ».

2. Ayez de la conversation. Surtout ne vous embarquez pas sur le développement de votre thèse sur Nietzsche (trop intello) ou de vos problèmes d’épilation (trop moumoute). Il faut s’attaquer à des sujets sérieux qui surprendront et passionneront votre cible au plus haut point.

Exemples :

  • « Si Dieu devait avoir un deuxième fils, cela serait Messi.»
  • « Mais dis donc, elle a un super carbu ta caisse !»

Pensez à avoir l’air convaincue de ce que vous dites même si vous ne comprenez absolument pas les mots qui sortent de votre bouche.

3. Flattez-le. Tout le temps. Sur n’importe quoi.

  • « Quand je t’ai rencontré, j’ai cru que tu étais James Franco . Mais en fait, tu es bien plus mystérieux que lui » (Les hommes aiment croire qu’ils ont un côté bad boy, imprévisible)
  • « Oh ! Je ne savais même pas que ce muscle existait » (Les hommes aiment croire qu’ils sont bien foutus)
  • « T’as une collec complète de jeux Megadrive ? Amazing !» (Les hommes aiment croire qu’ils ont des centres d’intérêt passionnants)

4. Vendez du rêve. La perspective d’une vie avec vous doit ressembler à ses yeux à un véritable paradis sur terre.

  • « Pour moi, la vie n’a de sens que si on peut manger un steak-frites tous les jours ».
  • « Selon moi, on ne devrait obliger personne à changer de slip tous les jours ».

5. Sachez dévoiler vos talents secrets. Nous ne parlons pas de ceux consistant par exemple à énumérer les enfants des Brangelina par ordre d’arrivée et pays d’origine. Plutôt ceux où vous avouez non sans une once de fierté votre facilité déconcertante à faire un grand écart facial ou votre premier prix de conservatoire à la flûte à bec. Laissez ensuite l’imaginaire de votre interlocuteur travailler et inventer la suite qui va avec, vous ne devriez pas être déçue.

6. Par contre, gardez-vous de révéler certains de vos mystères comme la présence opportune de cette frange si longue qui cache si bien vos yeux en couilles d’hirondelle. Petit conseil : oubliez le coup du pull noué autour de la taille. Depuis la fin des années 80, ce subterfuge ne trompe plus personne : on sait pertinemment que vous essayez de cacher un gros cul.

7. A défaut d’être vous-même un piège à mecs, fabriquez-en un. Un vrai. Style tapette à souris géante (cf. La cité de la Peur). Pour l’attirer, rien de tel qu’un pack de bière ou une PS3. Ou une pute.
NB : évitez d’appeler votre engin tapette à mecs, cela peut porter à confusion.

8. S’il résiste vraiment, et en dernier ressort, montrez votre culotte.

_____________________

Dans le prochain numéro du Petit Précis de la célibataire, nous étudierons avec attention le bien-savoir se tenir au lit quand on est avec quelqu’un (ou quelques-uns). Que faire ? Doit-on garder ou non son soutien-gorge ? Quel discours post-coïtal doit-on tenir ? Qui doit ouvrir les volets ? Enfin, toutes les réponses aux questions que vous vous posez. Ou pas.

Lire également :

About these ads