Au secours, je vais seule à une soirée !

Une des choses les plus courageuses que l’on puisse faire en dehors de sauver quelqu’un de la noyade ou casser la gueule à Wilfried Tsonga parce qu’il a bouffé le dernier Kinder Bueno, est certainement de se rendre SEULE à une fête où l’on ne connait absolument personne hormis le maître de cérémonie.

Je ne sais pas si c’est purement féminin, mais quand cela m’arrive, ma tête se remplie de doutes : que vais-je faire si personne ne me parle et que mon seul tête-à-tête soit avec une verrine surimi/guacamole ? Qui va aller me chercher des verres au bar ? Que vont penser les gens de moi si je suis habillée trop classe ? Ou au contraire trop décontractée ? Ou pas habillée du tout ?
Je dois avouer qu’il m’est arrivée de me rendre à ce genre de fête, où inconnue parmi les inconnus, j’ai fini par me retrouver à sourire bêtement aux anges et à une plante verte, et repartir au bout d’un quart d’heure comme j’étais venue : dans l’indifférence générale.

Alors, comment faire pour ne pas finir accrocher à la jambe du serveur, seule personne de la soirée qui ait accepté de nous adresser la parole (« Un petit four Madame ? », « Il faut me lâcher maintenant Madame ») ? Comment s’amuser sans avoir à faire semblant en dansant avec un gamin de 5 ans ? Comment transformer une politesse sociale en un moment de delirium collectif ? Facile si l’on suit ces quelques recommandations.

Avant de partir :

1. Choisissez une tenue dans laquelle vous vous sentez prête à conquérir le monde.
Les blogueuses mode ne me jetteront pas la pierre devant cette évidence, mais s’il est un point essentiel à retenir avant toute chose est qu’il indispensable de s’habiller avec des vêtements dans lesquels vous vous sentez aussi merveilleuse que Pippa Middleton au mariage de sa sœur.
Si vous adorez le look Black Swan et bien portez donc un fichu tutu rose layette assorti d’un diadème orné de plumes de canard d’élevage. Vous préférez vos chaussures de putes en léopard rose ? Tant mieux, cela vous permettra d’attirer d’autant plus aisément de nouveaux amis.
Absolument personne ne vous en voudra de venir telle que vous êtes, par contre je ne garantis pas que l’on ne vous jugera pas.

2. Lavez-vous les dents. En fait, lavez-vous tout court.

3. Préparez votre esprit à la fête. Deux solutions :

  • Ecouter de la musique festive type les Black Eyed Peas (Pump It), Rihanna (Don’t Stop the Music), Britney (Till the world ends). Et si vraiment vous avez un mal fou pour vous mettre préalablement dans l’ambiance, ne reculez pas devant la difficulté et balancez un bon vieux Pitbull ou un Lucenzo feat. Big Ali. OK, c’est du lourd mais ce n’est pas Benjamin Biolay qui vous accompagnera vers le chemin de l’allégresse.
  • Prendre de la Dicodin ou toute autre forme d’opiacées.

Lors de la soirée :

4. Ayez l’air aimable.
Sachez-le, si le petit cadeau est une excellente manière d’acheter l’amitié de ceux qui vous reçoivent, malheureusement votre présence à elle seule ne peut -être perçue comme un don du ciel. Prévoyez donc d’offrir une bouteille de vin à vos hôtes pour les remercier de leur invitation. Les pâtes de fruits peuvent également être très appréciées si ces derniers ont plus de 70 ans.

En entrant, n’oubliez pas de sourire à tout le monde – d’où l’intérêt de s’être bien lavé les dents (voir point 2) – et faites des caresses aux animaux domestiques de la maison (les gens trouvent plus sympathiques les personnes qui aiment les animaux). Par contre, ne passez pas toute la soirée avec les animaux (les gens n’aiment pas les zoophiles).

5. Rejoignez de petits groupes de conversation et prenez un air inspiré en les écoutant. Au moment opportun et pour montrer votre intérêt à ce qui ce dit, n’hésitez pas à ponctuer les récits de vos interlocuteurs par quelques répliques qui ne mangent pas de pain comme « Ah bon ? », « C’est clair !», « Et comment cela se fait ? », »Ah ah ah, comme c’est drôle ! », « Hum hum… Je comprends », « Quelle horreur !».
Toute la difficulté est de réussir à placer ces phrases au bon moment. Petit exercice d’entraînement où il vous suffit simplement de cocher la bonne intervention (réponse à la fin de l’article) :

  1.  » J’ai retrouvé mon mari avec une pétasse dans notre lit ! »
    a.
    Ca se comprend.
    b. C’est très drôle. Hihihi !
    c. Oh mon dieu ! (expression d’effroi)
  2. « …Et c’est comme ça que j’ai repris une formation et que je suis devenue prothésiste ongulaire. »
    a. C’est terrible ! (Mine terrassée)
    b. Il en faut du courage.
    c. Mais où va le monde ?
  3. « Michel, vous êtes vraiment très drôle ! »
    a. Ah ah ah
    b. Je suis désolée pour vous.
    c. Pardon, j’ai eu un rototo.Attention, plus dur…
  4. « Je suis très amie avec Nadine Morano. »
    a. Quel bonheur !
    b. Ah… (ton de désolation)
    c.
    Ah. (ton neutre, apolitique)

Voilà vous êtes fin prête pour passer une soirée plutôt agréable, avec un buffet gratuit, des gens avec qui échanger plus ou moins profondément selon la qualité des représentants mâles, mais ceci un autre débat.

Alors certes, cela ne sera peut-être pas la party la plus géniale de votre vie, mais cette invitation vous aura au moins évité de finir complètement décérébrée devant L’amour est aveugle ou suicidaire après une heure de communication téléphonique avec votre mère.

Oh, j’oubliais ! Un point déterminant à prendre en compte : buvez ; l’alcool aide toujours.

___________

Réponses : 1-c / 2-b / 3.-a / 4-c

Dans la série  » Au secours », lire également « Au secours, y a une souris (et elle est très très méchante) ! » et « Au secours, y a un zombie qui me poursuit ».

About these ads