Comment communiquer avec une fille sur Internet ?

Alors que je déjeunais avec un de mes lecteurs qui aurait pu être potentiellement mon mari s’il avait été un riche héritier, nous en sommes venus à parler des Petit Précis de la Célibataire.

- C’est bien beau tes Petit Précis, me dit-il, mais au fond c’est fait pour des gonzesses qui sont sur-abreuvées de « bons » conseils que cela soit pour trouver le bonheur, un mec et un coach minceur par la même oaccasion. Et nous alors ? On pue de l’oreille pour que tu nous ignores ainsi ?

Après avoir vérifié que le monsieur n’avait pas de bouts de miel séchés accrochés aux poils de ses portugaises, j’ai quitté la conversation sur une promesse : oui, je consacrerai un billet à destination de la gente masculine pour l’aider dans sa quête de l’âme sœur, quête qui commence de nos jours inévitablement par Internet. Parce que là, patatra, l’homme s’y prend comme une patate. Les sujets de conversation deviennent si pénibles (« Et sinon, tu aimes U2 période Achtung Baby ? », « T’as déjà été à Besançon ? ») que de notre côté, on préfère regarder des rediffusions de Confessions Intimes que de répondre à des questions débiles.

L’homme et la communication sont-ils donc deux choses incompatibles ? Je n’ose y croire.

Messieurs, préparez vous à savoir comment séduire une fille en ligne et susciter le désir pour poursuivre in vivo la relation. Toutes les clés du succès sont ici !

1. Les filles aiment qu’on les appelle par leur prénom et non par des surnoms ridicules du type « Princesse », « ma jolie », « sexy lady ». Il n’y a guère que Justin Bieber qui a réussi à gagner des millions et à forniquer en backstage au seul refrain d’un petit nom infantilisant « Baby, Baby, Baby Oooh".
NB : si vous ignorez le prénom de votre interlocutrice, pensez à lui demander.

2. Avant les années 1980, il était absolument inadmissible qu’une fille côtoie un homme plus jeune qu’elle. Aujourd’hui, les mœurs ont évolué et les couguars battent la campagne à la recherche de jeunes agneaux à déniaiser. Ceci n’est pas une raison suffisante pour que vous mettiez une photo de vous à 23 ans alors que vous en avez 51.

3. Lorsqu’il s’agit de vous présenter, nous n’avons pas besoin de connaître toute votre biographie – 15 pages dactylographiées en corps 8 – depuis votre naissance à l’âge de 18 mois jusqu’à votre promotion « assistant agent d’assurance ». Sincèrement, on s’en fout. L’information importante à nous communiquer sur vous est uniquement votre capacité financière à assumer nos sessions shopping.

4. « Comment vas-tu ? » n’est pas une phrase d’introduction permettant de démarrer une conversation intéressante sur de bonnes bases sauf si vous tombez sur une traumatisée de la vie qui répondra à votre interrogation par quelque chose du genre « Mal. J’ai une gastro et je vomis mes tripes sur le tapis. Mon père emménage chez moi et mon psy pense que je suis névrosée ».

5. De même, si vous mentionnez votre petite maman dès le début de l’échange, il y a de grande chance pour que celle-ci se termine de manière très imminente. Sachez messieurs que par principe nous détestons les belles-mères même si elles sont présumées, et qu’en pratique, elles nous haïssent en retour. Les choses sont ainsi faites et cela nous convient parfaitement.

6. Pensez à manier correctement la langue française. Cela demande en conséquence des efforts sur la syntaxe, la conjugaison, le vocabulaire et l’orthographe. Je sais ça fait beaucoup en même temps pour un homme, mais il vous est impossible de déroger à cette règle. Ainsi, les « T 1 bombasse ? » ou « G vu ta tof é je te kiff » ne sont pas raisonnablement acceptables pour que nous vous accordions un temps de conversation supplémentaire. It’s over, guy !

7. Ne prenez pas la peine de faire des références au film Dirty Dancing pour nous prouver ô combien vous êtes romantique. Un mec qui nous balance direct qu’il court après son destin comme un cheval sauvage, que ce n’est pas un crime de porter des pastèques et que si cela ne tenait qu’à lui on ne laisserait pas Bébé dans un coin, ça fait un peu redite. Et malhonnête. Surtout malhonnête.

8. La jeune femme semble intéressée ? Bravo ! Maintenant, tentez le compliment. Evitez juste les trucs du genre « Tu ressembles à un beignet », elle comprendra « T’es toute grasse » ou « Tu as des étoiles dans les yeux », elle croira qu’elle a un caca d’œil. C’est sensible une fille.

9. Si par bonheur, « l’objet » de votre convoitise vous donne son nom, n’allez pas immédiatement la demander comme amie sur Facebook ou la suivre sur Twitter. Elle vous verra au mieux comme un abruti, au pire comme un serial killer.

10. Si une fille ne vous répond pas au bout de trois messages, arrêtez immédiatement de la harceler de SMS/mails/tweets/… avec pour pauvre excuse « Je voulais juste savoir si tu avais bien reçu mes messages » car :

  • Vu le nombre de vos envois quotidiens, il faudrait qu’elle soit ou en rade de FreeBox ou morte,
  • Cela fait vraiment pauvre type qui n’a pas de vie ce qu’en somme, vous êtes peut-être.

Si avec tous ces bons conseils, vous ne réussissez pas à dégotter une sympathique et jolie fille pour passer de beaux moments, il ne vous reste plus qu’à commander de la bière, des putes et de la drogue au Père-Noël. Have fun !

Et n’oubliez pas : VOTEZ POUR MOI !

About these ads